15e étape – Pogacar gagne, cadeaux surpris

15e étape - Pogacar gagne, cadeaux surpris

Le Slovène l’emporte sur la section menant à l’arrivée en montagne au Grand Colombier – désormais la lutte pour le maillot jaune est un duel avec un compatriote.

Tadej Pogacar a poussé un baiser en l’air et écarté les bras gaiement à l’arrivée, puis la jeune star a lancé un défi à l’homme en jaune: “Mon plan est maintenant de me battre pour la victoire sur le Tour”, a déclaré le prodige du cyclisme de 21 ans. – la course pour la victoire au classement général du Tour de France se transforme en duel privé slovène.

Dans l’épreuve de force des meilleurs favoris, Primoz Roglic a défendu la tête du général, mais la démonstration de force attendue ne s’est pas matérialisée – le pilote le plus fort sur le terrain est son compatriote et ami Pogacar avant la dernière semaine. Pour Egan Bernal, la mission de défendre le titre s’est quant à elle terminée prématurément.

Pogacar a remporté la brutale 15e étape dimanche avec l’arrivée au Grand Colombier. L’étoile filante de Team UAE Emirates a relégué Roglic à la deuxième place du sprint en montée. La troisième place revient à l’Australien Richie Porte (Trek-Segafredo).

Geschke est resté longtemps au sommet

“C’était une étape très, très difficile. Jumbo était si fort que ça n’avait aucun sens d’attaquer”, a déclaré Pogacar au vu du travail préparatoire solide de l’équipe Jumbo de Roglic: “J’espérais donc le sprint. Certains pilotes ont dû partir aujourd’hui. Payer.” L’avance de Roglic sur Pogacar a été réduite à 40 secondes. Roglic a enregistré un succès partiel: le capitaine d’Ineos Bernal a fait irruption dans la montée finale et a perdu 7:20 minutes contre le groupe de tête.

Les professionnels de Bora récemment très actifs Maximilian Schachmann (Berlin) et Lennard Kämna (Wedel) ont économisé leur énergie dimanche. Dans les Alpes, en revanche, on peut s’attendre à de nouvelles attaques des deux jeunes stars. Son coéquipier Emanuel Buchmann (Ravensburg), qui a commencé comme porteur d’espoir, n’est toujours pas en forme et a été en proie à un rhume ces derniers jours.

Simon Geschke (CCC) de Berlin s’est présenté pour cela. Le vainqueur de l’étape de 2015 était l’un des huit cyclistes professionnels qui ont fait partie d’un groupe d’évasion pendant les 100 km de roulage avant les trois ascensions difficiles de la journée. Geschke est resté longtemps au sommet. Mais comme les autres valeurs aberrantes, il n’avait aucune chance de victoire.

Les Sud-Américains ont montré des faiblesses

Le champ principal s’était déjà réduit à un groupe autour des meilleurs favoris et de leurs assistants sur le jusqu’à 22 (!) Pour cent raide Montée de la Selle de Fromentel. Au Col de la Biche également, les coureurs ont eu des problèmes en raison de la vitesse élevée de l’équipe Jumbo, et certains aides de Bernal ont également été touchés.

Au Grand Colombier, où les Colombiens ont toujours triomphé sur le circuit, les Sud-Américains de tous les peuples ont d’abord montré des faiblesses: Nairo Quintana et Bernal ont chuté à 13 km de l’arrivée. Pour le vainqueur de 23 ans de l’année précédente, le rêve d’un triomphe renouvelé à Paris était bien loin. La décision concernant la victoire de la journée a été prise dans le sprint d’arrivée – Pogacar s’est avéré être le plus fort.

Une image inhabituelle a émergé lors de l’ascension finale ainsi que dans le deuxième classement de la montagne au Col de la Biche: en raison du nombre croissant d’infections corona, le département de l’Ain avait bloqué l’accès des fans aux montagnes. Au lieu de traverser une foule, Roglic et Cie ont escaladé des cols largement vides, principalement accompagnés du bruit des véhicules d’escorte et des hélicoptères de télévision.

Samedi, sur le chemin de Lyon, Roglic and Co. s’était largement épargné – dimanche, les favoris jaunes ont finalement été défiés. Bernal n’a attaqué qu’en finale, mais les rivaux ont paré la montée en cadence sans aucun problème. Le Danois Sören Kragh Andersen a applaudi, qui a remporté une étape de tournée pour la première fois et a donné à la Team Sunweb sous licence allemande son deuxième jour de succès au Grand Bow de cette année.

Lundi, en plus du deuxième jour de repos, la quatrième et dernière série de tests corona du Tour 2020 est au programme. Comme la semaine précédente, deux tests positifs dans une équipe – qu’il soit pilote, mécanicien ou masseur – conduisent à l’exclusion de l’équipe concernée. Même Roglic en tant que porteur du maillot jaune pourrait être exclu.

.