Attaque de Sunderland, Benavides défend une avance étroite

Attaque de Sunderland, Benavides défend une avance étroite

Le Rallye Dakar en Arabie Saoudite reste passionnant pour les motos jusqu’au dernier jour. Lors de la onzième et avant-dernière étape, Sam Sunderland (KTM) a attaqué et a remporté sa première victoire de la journée. Kevin Benavides (Honda) a défendu la première place du classement général, mais son avance n’est que de 4:12 minutes. Ricky Brabec (Honda) a également une chance de gagner troisième, à 7:13 minutes de retard.

En fait, la onzième étape d’Al-‘Ula à Yanbu aurait dû être la plus longue du rallye avec 511 kilomètres chronométrés. Cependant, il a dû être raccourci de 47 kilomètres, car il avait plu ces derniers jours et il y avait de l’eau dans les dépressions asséchées et elles n’étaient pas praticables.

Avec 464 kilomètres chronométrés, c’était un test d’endurance peu avant l’arrivée. À quel point la navigation et le terrain étaient difficiles, non seulement Brabec, qui a dû ouvrir la route, a dû le découvrir. Il a frappé en particulier son coéquipier Honda Joan Barreda.

Barreda est parti deuxième et a rapidement rattrapé Brabec. Barreda a ensuite ouvert la route à partir du kilomètre 127. L’Espagnol a raté l’arrêt de ravitaillement obligatoire au kilomètre 174. Après 267 kilomètres, Barreda s’est arrêté sans carburant.

Finalement, son échec a été confirmé. Barreda s’est tourné vers l’équipe de secours médical pour obtenir de l’aide. Il a été transporté au bivouac par hélicoptère. Après Ignacio Cornejo la veille, Honda a perdu un autre prétendant au podium.

Mais Brabec s’est également perdu dans le terrain et a perdu un temps précieux sur Benavides. Il n’y avait pas de commandes stables chez Honda. Après 306 kilomètres, Sunderland menait dans le temps intermédiaire virtuel devant Pablo Quintanilla (Husqvarna). À ce stade, Benavides avait perdu trois minutes et Brabec neuf.

Honda perd du temps, KTM attaque

Par la suite, l’écart de temps entre Benavides et Brabec s’est stabilisé à ces six minutes. Sunderland a poursuivi son attaque et a profité de son avant-dernière chance pour mettre le duo Honda sous pression au classement général.

Après quatre heures et demie, Sunderland a remporté la victoire du jour. Quintanilla est arrivé deuxième. Benavides a perdu 6:24 minutes contre Sunderland et Brabec 12:46 minutes. Cela a encore mélangé le top 3.

Avant la dernière journée, Benavides a quatre minutes d’avance sur Sunderland et sept sur Brabec. Tous les trois ont encore une chance de gagner. Daniel Sanders (KTM), qui est de loin le meilleur rookie cette année, est désormais quatrième au classement général.

L’Autrichien Matthias Walkner (KTM) a terminé l’avant-dernière étape à la cinquième place.

La dernière étape de cette année est au programme vendredi. Il est à 227 kilomètres de Yanbu à Djeddah. La spéciale chronométrée est de 225 kilomètres. En raison des lacunes étroites, rien n’a encore été décidé.

Résultat de la 11e étape (top 10):

01 Sam Sunderland (KTM) – 4: 35.12 heures 02. Pablo Quintanilla (Husqvarna) +2: 40 minutes 03. Kevin Benavides (Honda) +6: 24 04. Daniel Sanders (KTM) +8: 34 05. Matthias Walkner (KTM) +9: 27 06. Ricky Brabec (Honda) +12: 46 07. Adrien van Beveren (Yamaha) +14: 48 08. Lorenzo Santolino (Sherco) +15: 09 09. Skyler Howes (KTM) +25 : 53 10. Oriol Mena (KTM) +18: 15

Classement général après 11 étapes sur 12 (top 10):

01. Kevin Benavides (Honda) – 45: 01.44 heures 02. Sam Sunderland (KTM) +4: 12 minutes 03. Ricky Brabec (Honda) +7: 13 04. Daniel Sanders (KTM) +33: 05 05. Sykler Howes (KTM) +49: 07 06. Lorenzo Santolino (Sherco) +49: 26 07. Pablo Quintanilla (Husqvarna) +1: 00.18 heures 08. Adrien van Beveren (Yamaha) +1: 20.46 09. Stefan Svitko (KTM) + 1: 26,40 10. Martin Michek (KTM) +2: 14,55