Bruun Larsen donne raison à un adieu émotionnel

Bruun Larsen donne raison à un adieu émotionnel

En 2015, Jacob Bruun Larsen a quitté son pays natal danois pour le Borussia Dortmund. Après que l’ailier gauche ait traversé plusieurs équipes juniors au BVB, le scandinave a disputé 41 matchs de compétition pour les noirs et les jaunes. En janvier 2020, le joueur de 22 ans a finalement rejoint TSG Hoffenheim. Maintenant, l’ailier a parlé des raisons de son départ.

Pendant longtemps, Bruun Larsen a été une lueur d’espoir chez BVB. Le Danois était sur le terrain dans au moins 24 matchs de Bundesliga lors de la saison 2018/19.

“C’était fantastique que j’ai soudainement commencé à jouer de plus en plus régulièrement dans mon club préféré, où j’ai joué dans ma jeunesse”, a déclaré Bruun Larsen auspox“à son époque à Dortmund.

Cependant, à l’été 2019, BVB a signé deux concurrents directs avec Thorgan Hazard et Julian Brandt, de sorte que le joueur droitier n’a fait que quatre apparitions en championnat dans la première moitié de la saison suivante. “C’est normal pour un club comme celui-ci d’avoir des joueurs de haut niveau chaque année”, a déclaré Bruun Larsen.

En raison de la diminution des temps de fonctionnement, le vainqueur de la Coupe DFB de 2017 a finalement décidé de déménager au TSG Hoffenheim.

BVB adieu “un grand pas” pour Bruun Larsen

“Je me suis assis avec Favre et nous avons évalué ma situation. Finalement, j’ai décidé de vouloir changer pour pouvoir me développer davantage à ce niveau. C’était bien sûr un grand pas et très émouvant pour moi”, a déclaré Bruun Larsen a pris sa décision.

Avec les Breisgauers, l’ex-Dortmund n’est actuellement qu’un réserviste et attend toujours sa première affectation sous la direction du nouvel entraîneur Sebastian Hoeneß.

“Bien sûr, mon objectif est de jouer dans chaque match – mais je ne suis pas le seul. Nous verrons que beaucoup de choses peuvent changer dans le football dans un court laps de temps”, a déclaré Bruun Larsen, commentant sa situation actuelle: “Je serai patient. mais j’ai aussi très faim. “

.