C’est ainsi que les stars du FC Bayern se sont battues dans leurs équipes nationales

Länderspielzeugnis der Bayern-Stars
  • Jouet national des stars du Bayern

    13 joueurs du FC Bayern étaient sur la route avec leurs équipes nationales pendant la trêve internationale. Pour qui cela s’est-il bien passé? D’un autre côté, qui rentre à Munich avec un mauvais pressentiment? Nous donnons un aperçu:

  • David Alaba (Autriche)

    David Alaba (Autriche)

    A été épargné lors du test au Luxembourg. L’Autriche a ensuite aidé dans les deux duels de la Ligue des Nations contre l’Irlande du Nord (2: 1) et la Norvège (1: 1) à se hisser en Ligue des Nations A. Dans le match nul flatteur contre la Norvège affaiblie, cependant, ni Alaba ni les autres Autrichiens n’ont pu convaincre.

  • Robert Lewandowski (Pologne)

    Robert Lewandowski (Pologne)

    Robert Lewandowski rentre à Munich avec deux défaites dans ses bagages. Lors de la défaite 2-0 contre l’Italie, l’attaquant du Bayern a été inefficace, face aux Pays-Bas (1: 2) il a été remplacé après la première mi-temps. La Pologne a terminé la Ligue des Nations à la troisième place du groupe 1.

  • Benjamin Pavard (France)

    Benjamin Pavard (France)

    Manqué la faillite embarrassante contre la Finlande (0-2) à cause d’une blessure musculaire. Mais ensuite s’est tenu contre le Portugal (1: 0) et contre la Suède (4: 2) sur toute la distance sur le terrain. Contribution d’un coup contre la Suède.

  • Corentin Tolisso (France)

    Corentin Tolisso (France)

    Seulement assis sur le banc contre la Finlande et le Portugal. A quitté tôt l’équipe nationale. Tolisso a eu “un petit problème”, a déclaré Deschamps lors de la conférence de presse après le match contre le Portugal. Il n’a pas donné de détails, mais a également déclaré que ce n’était “rien de grave”.

  • Lucas Hernández (France)

    Lucas Hernández (France)

    Préparé le but gagnant contre le Portugal. “Toute l’équipe a joué un super match et était très concentrée”, ont déclaré les champions du monde après la qualification de la France pour la phase finale de la Ligue des Nations. A été épargné contre la Suède en seconde période.

  • Kingsley Coman (France)

    Kingsley Coman (France)

    A dû faire place à Marcus Thuram de Gladbach contre le Portugal à la 59e minute. Il n’a été remplacé que dans les dernières minutes contre la Suède, mais a saisi sa chance et contribué un but à la victoire.

  • Manuel Neuer (Allemagne)

    Manuel Neuer (Allemagne)

    Expérimenté un voyage de jeu international à oublier. A dû aller sept fois en deux matchs (2-1 contre l’Ukraine, 0-6 contre l’Espagne). A concédé six buts pour la première fois de sa carrière dans son match record qui a fait de lui le gardien de la DFB avec le plus d’apparitions (96).

  • Serge Gnabry (Allemagne)

    Serge Gnabry (Allemagne)

    Déjà remarqué en Ukraine en raison d’erreurs imprudentes et d’un manque d’idées. Était complètement hors de propos contre l’Espagne. Toujours l’un des meilleurs joueurs DFB avec une note sport.de 4,5.

  • Leroy Sané (Allemagne)

    Leroy Sané (Allemagne)

    Alors que Sané était toujours convaincu avec un but de rêve contre l’Ukraine, l’ailier a également été complètement sous contre l’Espagne (note de sport.de 6.0) et a baissé la tête au plus tard après le 0: 3. Un voyage international amer pour Sané.

  • Leon Goretzka (Allemagne)

    Leon Goretzka (Allemagne)

    Fort comme un ours avec deux passes décisives et des éloges spéciaux de Löw contre l’Ukraine – l’idée d’un adepte avec au moins une allusion à l’agressivité contre l’Espagne. C’est ainsi que le voyage de l’équipe nationale de Goretzka peut être résumé simplement.

  • Chris Richards (États-Unis)

    Chris Richards (États-Unis)

    Remplacé à la 80e minute de la victoire 6-2 contre le Panama, faisant ses débuts sous le maillot américain.

  • Jamal Musiala (Angleterre U21)

    Jamal Musiala (Angleterre U21)

    A triomphé à ses débuts contre l’Albanie (5-0), dans lequel il était dans la formation de départ et a marqué un but. “Je pense que Jamal était excellent. Vous pouvez voir qu’il n’est pas encore mature physiquement, mais il sera un jour un homme brutal”, s’enthousiasme l’entraîneur Aidy Boothroyd: “Son cerveau et ses pieds impressionnent le plus. Il est tranchant comme des rasoirs”.

  • Eric-Maxim Choupo-Moting (Cameroun)

    Eric-Maxim Choupo-Moting (Cameroun)

    Mener le Cameroun sur le terrain en tant que capitaine contre le Cap-Vert lors des éliminatoires de la Coupe d’Afrique. Mais tout comme toute l’équipe des «lions indomptables» est restée pâle dans le tirage au sort sans but.