Chaos après un crash de Formule 1: “Vont-ils nous tuer?”

Chaos après un crash de Formule 1: "Vont-ils nous tuer?"

La course au Mugello a pris un départ mouvementé. Après la première phase de la voiture de sécurité, il y a un violent accident de masse – un conducteur utilise la radio des stands pour évacuer sa colère.

Dans la turbulente première manche du Grand Prix de Toscane au Mugello, le troisième Max Verstappen du Championnat du Monde dans le Red Bull et le vainqueur de la sensation Monza, Pierre Gasly (AlphaTauri), ont déjà abandonné après une collision. Le pilote Ferrari Sebastian Vettel est passé de la 14e place sur la grille au bas du peloton, le Heppenheimer n’a pas pu éviter la McLaren de Carlos Sainz et s’est retrouvé à la 18e place après un nécessaire changement d’aileron avant.

“Déjà dans le tour de formation, le moteur a presque calé, c’était similaire à Monza”, a déclaré Verstappen après à Sky. “Je ne pouvais plus accélérer. La chute se produit simplement. Je n’aurais probablement pas pu terminer la course de toute façon.”

Série de photos avec 10 images

Scène décisive: le crash de masse juste après le redémarrage. (Paquet source: images imago)

Le poleman Lewis Hamilton a perdu la tête face à son coéquipier Mercedes Valtteri Bottas au départ. Charles Leclerc, coéquipier de Vettel, a pris la troisième place de la 1000e Ferrari.

“C’était sacrément stupide”

Quelques tours plus tard, la situation s’est encore aggravée: la voiture de sécurité a dû repartir – après un violent accident de masse au départ-arrivée immédiatement après la fin de la phase de voiture de sécurité. Le pilote McLaren Carlos Sainz, le pilote Williams Nicholas Latifi, Kevin Magnussen dans la Haas et le pilote Alfa Antonio Giovinazzi se sont écrasés au 7e tour. Le quatuor était apparemment indemne. Sebastian Vettel, qui est au bout du terrain, a tout simplement pu s’échapper.

Le chauffeur de Haas, Romain Grosjean, a déliré sur la radio du stand: “C’était sacrément stupide! Vont-ils nous tuer ou quoi? C’était la pire chose que j’aie jamais vue.” Sainz s’est alors exprimé très ouvertement: “Le crash était vraiment terrifiant, nous roulons à 290 km / h. Cela aurait pu se terminer bien pire.” La course a alors été temporairement interrompue.

.