Emprisonnement pour dopage sanguin pour l’ex-professionnel Stefan Denifl

Emprisonnement pour dopage sanguin pour l'ex-professionnel Stefan Denifl

Pour “grave fraude sportive”, l’ancien cycliste professionnel Stefan Denifl d’Autriche a été condamné mardi à deux ans de prison par le tribunal régional d’Innsbruck.

Dont 16 mois suspendus. L’accusation et la défense disposent désormais d’un délai de trois jours pour faire appel du jugement.

Le tyrolien Denifl, âgé de 33 ans, a été soufflé au cours de l’opération de saignée et a ensuite admis avoir été dopé au sang. Le procureur l’avait également accusé d’avoir caché de l’argent à l’approche du procès et avait donc étendu les charges à la fraude. Denifl a été acquitté de cette accusation.

Denifl est l’un des 23 athlètes de huit pays européens qui auraient été impliqués dans le dopage sanguin en tant que client du médecin du sport d’Erfurt Mark S.

Le médecin de Thuringe a attiré l’attention à travers des enquêtes sur l’opération Aderlass, qui avait été initiée en février 2019 en marge des championnats du monde de ski nordique à Seefeld.

La condamnation de Mark S. sera annoncée à Munich vendredi prochain. Le parquet a demandé cinq ans et six mois de prison.

Selon l’acte d’accusation, Denifl aurait pratiqué un dopage sanguin entre 2014 et 2018. Mais il m’a assuré qu’il n’était pas un criminel. Dans le domaine professionnel, il faut des performances qui ne sont plus possibles sans dopage.

Les équipes le savaient, sans dopage, il n’aurait jamais reçu de contrat après une blessure au genou, a déclaré le vainqueur du Tour d’Autriche en 2017.