Euroligue 2020: Un Real Madrid à deux faces: invaincu en ACB et sans carburation en Euroligue

El Real Madrid tras caer derrotado en Vitoria en la primera jornada de...

Euroligue 2020 L’équipe de Laso signe son pire début de décennie

Le Real Madrid après sa défaite à Vitoria le premier jour de l’Euroligue
Lino Gonzlez

ETl Real Madrid toujours sans carburation dans cette Euroligue très robuste. L’équipe de Pablo Laso a signé son pire départ dans cette compétition depuis que l’entraîneur de Vitoria a pris les rênes de l’équipe en 2010. Trois défaites et une seule victoire contre Khimki ils forment un équilibre sans précédent dans le tournoi continental de la dernière décennie.

Sergio Rodriguez annonce l’arrivée de son troisième fils: “Un mini-Chacho”

Une compétition dans laquelle jusqu’à présent l’équipe madrilène avait toujours commencé par un pas ferme comme le montre le 4-0 qu’il a réalisé dans jusqu’à quatre de ces 10 saisons: 2013-2014, 2014-2015, 2017-2018 et 2019 Des chiffres très éloignés de ce que votre casier montre maintenant.

L’équipe de Laso n’en finit pas de carburer dans un tournoi aussi exigeant que le continental. Une compétition dans laquelle toute erreur est chèrement payée et dans laquelle les blancs sont en moyenne 83 points concédés par match, seulement dépassés par 83,2 de Khimki et 87,7 de Alba Berlin. Trop de fragilité dont, pour le moment, ses rivaux savent profiter.

L’image s’éclaircit un peu lorsque les Blancs ont le ballon et traversent le centre du terrain. Le Real Madrid est la huitième meilleure attaque de l’Euroligue, où il signe le troisième meilleur pourcentage en tirs sur trois (40,5%). Cependant, la signature est 13e pour le pourcentage de tir sur deux (50%) et est le troisième équipe en perte de balle avec plus de 15,5 défaites par match. Une statistique qui pèse trop comme le soulignait Laso après la défaite à Milan: “Les défaites nous ont beaucoup punis. Il n’y a pas d’équipe qui en commettant 17 défaites gagne un match. Il faut améliorer ça.”

La marche de l’équipe blanche contraste avec le départ écrasant que l’équipe a eu dans la compétition nationale, où elle mène sans perdre un seul match. Un ACB que l’équipe de Laso domine tellement en attaque (deuxième meilleur score derrière Hereda San Pablo Burgos) comme en défense (C’est l’équipe qui correspond le moins avec 70,5 dans les quatre matchs auxquels elle a joué) indiquant clairement qu’il a pris le pouls de la concurrence. Tout le contraire de ce qui se passe actuellement en Europe.

Abonnez-vous à la newsletter BRAND Basket et recevez dans votre email, du lundi au dimanche et à la première heure du matin, les actualités exclusives, interviews, reportages, graphismes et vidéos qui marqueront la journée en NBA, Endesa League, en Euroligue et dans le reste du monde du basket.

.