Formule 1 | Blowouts: Pirelli partage les résultats de l’analyse

Formule 1 |  Blowouts: Pirelli partage les résultats de l'analyse

Après les pieds plats de Valtteri Bottas, Lewis Hamilton (tous deux Mercedes) et Carlos Sainz (McLaren) lors des dernières manches du Grand Prix de Silverstone, Pirelli a annoncé le résultat de ses analyses. En conséquence, les circonstances particulières de la course et non les débris sur la piste en étaient responsables.

Comme le directeur de la Formule 1 de Pirelli, Mario Isola, l’avait déjà soupçonné dimanche, les deuxièmes relais inattendus qui ont été déclenchés par la phase précoce de la voiture de sécurité peuvent être considérés comme la cause des dommages aux pneus. La majorité des pilotes sont entrés dans les stands lors des tours 12 et 13 de la voiture de sécurité pour passer au hard des trois mélanges disponibles.

Le relais final, particulièrement long, était d’environ 40 tours. “C’est plus des trois quarts de la longueur totale de la course sur l’une des pistes les plus exigeantes du calendrier”, souligne Pirelli.

“En combinaison avec la vitesse sensiblement accrue des voitures de Formule 1 de 2020 (la pole position était 1,2 seconde plus rapide qu’en 2019), cela a rendu les derniers tours particulièrement difficiles”, poursuit-il. En conséquence, cela a conduit aux “conditions de fonctionnement les plus difficiles pour les pneumatiques” et aux “forces les plus importantes jamais observées sur les pneumatiques”.

Par conséquent, le pneu gauche était “moins protégé”

Le pneu avant gauche de Silverstone est particulièrement sollicité en raison des caractéristiques de la piste, c’est pourquoi les dommages mentionnés sont survenus en raison du nombre élevé de tours. L’usure élevée a “qu’elle était moins protégée des forces extrêmes qui agissaient sur elle”, explique Pirelli.

La spéculation selon laquelle l’aileron avant endommagé de Kimi Raikkonen (Alfa Romeo) aurait pu jouer un rôle dans les dommages aux pneus n’a pas été confirmée. Il n’y a aucune preuve de débris dans la déclaration de Pirelli.

Le fabricant de pneus s’en tient à son plan initial pour la deuxième course de Formule 1 à Silverstone et s’écarte de l’attribution du premier week-end. Le mélange le plus dur C1 n’est pas disponible, à la place C2, C3 et C4 ont été choisis pour la variante légèrement plus molle. Cependant, des pressions minimales plus élevées pourraient être prescrites par mesure de sécurité.

.