Formule 1 | La punition d’Albon met le patron de l’équipe Haas en colère

Formule 1 |  La punition d'Albon met le patron de l'équipe Haas en colère

Günther Steiner et les commissaires de course ne seront plus amis dans cette vie. Bien qu’Alexander Albon ait été puni pour être entré en collision avec Kevin Magnussen au premier tour à Silverstone, le patron de l’équipe Haas se débat avec la proportionnalité de la pénalité. Selon lui, Albon n’a “que” obtenu cinq secondes, tandis que Haas a été puni plus sévèrement en Hongrie.

«Le système punitif ne fonctionne pas correctement», dit-il. «En Hongrie, nous entrons dans les stands avant la course et nous nous punissons pour avoir démarré depuis la voie des stands et écopé de dix secondes de pénalité. Et ici, nous sommes sortis de la course dans le premier tour. C’était le sien (Albons; Ed.) Erreur parce qu’il a été puni, mais ce n’était que cinq secondes et nous étions hors course. “

Steiner ne peut pas comprendre ce fait. Car en Hongrie, ses pilotes n’avaient fait aucun mal et n’avaient pas d’avantage direct, tandis que Magnussen devait se retirer à Silverstone. «La punition ne correspond pas toujours au crime», dit-il.

Magnussen s’était heurté à Albon dans le premier tour. Peu de temps auparavant, le Danois avait glissé quelque chose dont le pilote de Red Bull voulait profiter. Mais l’écart s’est resserré et Albon a touché la roue arrière droite de Magnussen et l’a envoyé à la limite. “Je suis juste frustré”, note le pilote Haas après la course.

Les deux sont d’accord: “Il était trop tard”

Pour Albon lui-même, la sanction était une décision 50/50. “Kevin est sorti de la piste et il y avait un écart à l’époque. Quand j’ai réalisé qu’il ne me voyait pas et que l’écart se réduisait très rapidement, j’ai essayé de reculer, mais c’était trop tard”, raconte le pilote Red Bull qui a également obtenu deux points de pénalité.

«Quand je l’ai vu, il était bien trop tard pour lui laisser de la place», dit Magnussen. “Je pense qu’il aurait pu attendre. Il avait la voiture beaucoup plus rapide et m’aurait dépassé de toute façon. Je ne pense pas qu’il aurait eu des problèmes majeurs s’il n’avait pas pris le risque élevé là-bas.”

Magnussen ne reconnaît pas l’intention malveillante d’Albon. “C’était juste mal évalué”, a déclaré le Danois.

Horner: pénalité de cinq secondes “juste”

Pour le patron de l’équipe Red Bull, Christian Horner, l’incident était simplement un accident de course. “Kevin a fait une erreur et est allé un peu loin. Alex a enfoncé son nez et a essayé de reculer.” La peine de cinq secondes contre son protégé était “probablement juste” à la fin de la journée.

Et pendant que la course pour Magnussen était terminée, Albon a subi des dommages à la voiture. Avec des vibrations, il a dû se rendre aux stands après la phase de la voiture de sécurité pour récupérer des pneus neufs. Sa poursuite l’a conduit à la huitième place depuis le bout du peloton. “Ce n’est pas ce que je voulais, mais la limitation des dégâts”, a déclaré Albon.

Cela lui a également valu les éloges de son patron: “Sa poursuite était excellente. Nous avons vu sa capacité à revenir plusieurs fois. Son rythme en course était très bon”, a déclaré Horner. “Nous avons juste besoin d’une course ordinaire et ennuyeuse pour lui.”

.