Gladbach est sur place

Gladbach est sur place

Borussia Mönchengladbach est sur place en Bundesliga. L’équipe de l’entraîneur Marco Rose a dû se contenter d’un 1-1 (0-0) contre le VfL Wolfsburg quatre jours avant le duel de la Ligue des champions à l’Inter Milan et est au milieu du tableau avec cinq points.

Jonas Hofmann (78e, penalty) a amené Gladbach en tête. Wout Weghorst (85e) a égalisé pour Wolfsburg, qui après le quatrième nul du quatrième match a un point de moins que le Borussia sur le compte.

Hofmann n’était “pas du tout satisfait” de la seconde mi-temps et du résultat, comme l’expliquait le buteur de Gladbach au micro du DAZN: “Ce serait bien après un 1-0 tardif si on peut le faire sur la durée”. Weghorst n’a pas non plus semblé satisfait du tirage au sort: “Il y avait plus en seconde période, nous avions absolument de meilleures opportunités.”

Rose a dû se passer de l’attaquant Alassane Pleá, devenu père hier soir, à bref délai. Pour le Français, Breel Embolo est entré dans la formation de départ après s’être remis d’une blessure.

L’attaquant international suisse n’a pas eu beaucoup de ballons au début. Le Wolfsburg a agi de manière disciplinée, a envoyé les chambres et a fait pression sur le Gladbacher à roulement à billes encore et encore.

L’été tient, Casteels donne un penalty

Devant 300 spectateurs à Borussia-Park, les animateurs ont eu du mal à mettre en place une structure de jeu ordonnée pendant 20 minutes. Ce n’est que lorsqu’ils ont apporté plus de vitesse dans leur jeu que les hôtes sont devenus plus dangereux. Un travail d’équipe des jeunes joueurs nationaux Hofmann et Florian Neuhaus a presque amené la tête. Mais Neuhaus a pris la tête d’un flanc Hofmann au poteau (21e).

L’opportunité a été le signal de départ de la meilleure phase des cinq fois champions d’Allemagne en première mi-temps. Les invités ont continué à essayer de contrôler le jeu et ne se sont pas cachés, mais il y avait un manque de précision dans le jeu offensif. L’attaquant Wout Weghorst a reçu trop peu de soutien.

La Basse-Saxe sortit de la cabane un peu plus déterminée. Josip Brekalo a échoué au gardien Yann Sommer (46e). Le flux de jeu des deux côtés a été perturbé encore et encore par de nombreuses interruptions après des fautes. Il y avait un manque de rapidité d’action. L’été a également été attentif et sauvé face à l’amiral Mehmedi (57e).

Mais les chances suisses ont ouvert la voie. Les loups étaient plus dangereux maintenant. Sommer a dû s’étirer énormément lorsque Maximilian Arnold tirait de loin, Ridle Baku mettait la marge à côté du but (62e).

Mais ensuite, le défenseur du VfL Maxence Lacroix a mis le gardien Koen Casteels en difficulté avec une faible passe en arrière, Marcus Thuram a capturé le ballon et a été victime d’une faute du gardien du VfL. Hofmann a converti le penalty en raison de la nervosité. Mais les loups n’ont pas abandonné et ont donc obtenu la compensation qu’ils méritaient.

.