Greipel rapporte – Bennett gagne

Greipel rapporte - Bennett gagne

10. Étape du Tour sur l’Atlantique

André Greipel est de retour: à la 10e étape, le meilleur sprinter allemand a de nouveau pris part au sprint de masse après de nombreuses chutes et blessures – et a atterri bien devant. Sam Bennett a gagné.

Série de photos avec 12 images

Sam Bennett s’est couronné roi du sprint sur l’Ile de Ré et a triomphé pour la première fois du sprint de masse lors du 107e Tour de France. Dans l’épreuve de force des rapides sur la dixième étape venteuse, l’Irlandais de l’équipe Deceuninck-Quick Step a lutté contre son rival australien Caleb Ewan (Australie / Lotto down. L’ancien champion du monde Peter Sagan (Slovaquie) a perdu le maillot vert contre son Bora de longue date. Coéquipier Bennett.

“Je remercie tous ceux qui m’ont accompagné ici”, a déclaré Bennett en larmes: “Désolé, je ne veux pas être un pleurnichard.”

Plaisant d’un point de vue allemand: le vétéran Andre Greipel, qui a tant souffert au cours de la première semaine de la tournée, a sprinté pour la première fois et est arrivé à une solide sixième place dans une finale captivante sur l’île de l’Atlantique – après la grande agitation de Corona autour du Le directeur de la tournée Christian Prudhomme testé positif Après la première journée de repos sur le Tour de France, c’était aussi très sportif.

Roglic continue en jaune

Primoz Roglic de Slovénie a défendu le maillot jaune du leader du classement général sans trop d’efforts. Emanuel Buchmann est revenu sur la ligne d’arrivée – le capitaine de Bora, qui avait été durement battu dans les Pyrénées, avait déclaré invalide son ambition de classement le jour de repos.

Au départ de l’île d’Oléron à midi, les 165 pilotes encore en course étaient debout, ils ont été envoyés en voyage – pas le chef de la tournée Christian Prudhomme. C’était déjà en quarantaine après avoir été testé positif pour une infection corona le jour de repos.

Vent fort et peloton agité

“Cela montre que n’importe qui peut se faire prendre ici aussi”, a déclaré le professionnel de Sunweb Nikias Arndt. Avec lui et tous les autres coureurs, les tests de routine – les premiers depuis le début du tour – se sont avérés négatifs, le chaos redouté ne s’est pas produit. Cependant, quatre superviseurs au total ont dû rentrer chez eux après des résultats positifs.

Lors du “saut d’île” de l’Ile d’Oléron à l’Ile de Ré, comme on le craignait, des vents violents ont provoqué un rythme effréné dans le domaine. Dans l’une des chutes en ligne droite, les favoris des favoris étaient le vainqueur de l’étape de Laruns slovène Tadej Pogacar, septième au classement général, et le troisième français Guillaume Martin, mais ont réussi à rattraper le peloton avec quelques difficultés.

Politt avec une chute douloureuse

Nils Politt de Cologne, de l’équipe Israel Start-Up Nation, a également chuté, après quoi il a maintes fois tenu son épaule dans la douleur et a été incapable de suivre le rythme sur le terrain dans la phase finale rapide. Un peu plus tard, le débutant Jonas Koch a également été touché – les professionnels allemands n’ont pas la chance de participer au Tour 2020.

On peut également s’attendre à une arrivée au sprint à Poitiers mercredi, après quoi Bennett, Sagan et Cie diront au revoir aux projecteurs, les journées difficiles dans le Massif Central et les Alpes commencent.

.