“Hi Mama”: Habsbourg célèbre son premier podium DTM

"Hi Mama": Habsbourg célèbre son premier podium DTM

La victoire est également revenue à René Rast au DTM de Zolder samedi, mais dans la course au pilote le plus heureux de la journée, son collègue de marque Ferdinand Habsburg lui a donné une rude concurrence. L’Autrichien, qui concourt pour l’équipe privée belge WRT, a franchi la ligne d’arrivée à la troisième place et a ainsi célébré son premier podium de sa carrière en DTM. Ce qui, selon Habsbourg, “demande beaucoup de pression”.

“Si vous n’avez pas eu de podium dans une série de haute qualité comme le DTM, cela ne vous sert à rien si vous savez que vous pouvez le faire, tant que vous ne l’avez pas enfin obtenu, obtenez le champagne et le trophée, et cela avec les gars que vous avez toujours admiré », philosophe la jeune femme de 23 ans. “Cela vous rend très fier. Vous avez accompli quelque chose. Et vous voulez juste dire: Salut maman, je l’ai fait!”

Mais avant de pouvoir parler à sa mère de son sentiment d’accomplissement, il a d’abord partagé la joie avec son équipe WRT. “Quand j’ai vu le panneau indiquant le dernier tour, j’ai juste apprécié le moment de franchir la ligne d’arrivée.”

Éloge du directeur d’Audi Sport Gass et du Champion Rast

«Je pense que j’ai eu le doigt sur le bouton radio pendant la moitié du tour et j’ai juste crié», dit Habsburg. “Je voulais juste partager les émotions avec mes ingénieurs. Peut-être qu’ils ont mal à la tête maintenant”, plaisante l’Autrichien.

Le premier podium de Habsbourg a suscité l’enthousiasme non seulement pour lui-même. Pour Dieter Gass, c’était même le “clou de la course”, comme l’a expliqué par la suite le responsable d’Audi Motorsport: “Le tout premier podium pour une équipe privée – bien mérité et avec une performance parfaite. Je suis vraiment heureux pour lui.”

Le vainqueur de la course, Rast, a également fait l’éloge de son collègue: “Ferdinand a fait un travail fantastique aujourd’hui. Il a pris son premier podium et a été très rapide en qualifications et en course. Félicitations pour cela.”

La deuxième place aux qualifications était la base

Habsbourg a jeté les bases du résultat dans le top 3 avec une deuxième place aux qualifications dans la matinée. “C’était vraiment bien ce matin. En fait, j’étais encore plus nerveux qu’avant toutes les autres séances de qualification. Mais dès que la voiture a roulé, j’ai pu en profiter pleinement”, déclare Habsburg.

Après le départ, Habsbourg a défendu sa position. Pendant onze tours, il a gardé l’un des prétendants au championnat derrière lui avec son collègue collègue de la marque Robin Frijns. Après cela, Habsbourg ne voulait défendre que la dernière place du podium contre le pilote BMW Jonathan Aberdein.

“J’ai juste essayé de profiter de toute la course”, dit-il. “J’ai ensuite compté les tours jusqu’à ce que je puisse être sûr que j’étais vraiment troisième et que je ne voulais pas faire d’erreur.” Habsbourg y est parvenu, et dans l’exubérance des émotions, il n’a pas pu résister à un point contre son équipe de l’année dernière, Aston Martin.

Beaucoup plus amusant que l’Aston Martin

«Parce que j’ai eu de la chance cette fois, j’ai pu conduire avec confiance et je me suis amusé à conduire l’Audi sur cette piste – ce qui, au fait, est beaucoup plus amusant pour moi qu’avec l’Aston – cela s’est avéré être une journée spéciale», déclare Habsbourg.

La seule mouche dans la pommade était l’écart clair de 22,8 secondes sur le vainqueur de la course Rast. «À la fin, ils m’ont éloigné de l’avant. Mon esprit de sport automobile s’empare et me dit: vous auriez pu faire mieux», déclare Habsburg.

Après les quatre derniers résultats consécutifs dans le top 7, la troisième place d’aujourd’hui couronne une solide saison de DTM pour l’Autrichien jusqu’à présent. “Je pense que j’ai appris quelque chose de nouveau à chaque course et j’ai pu rouler plus vite chaque semaine. C’était le plan”, déclare Habsburg.

“L’Audi n’est pas super facile à conduire. Il faut bien s’adapter et adapter son style de conduite. Maintenant, cela me semble de plus en plus naturel. Je me sens de plus en plus à l’aise dans mon Audi”, analyse-t-il les raisons de l’augmentation des performances. “Cela apporte alors les résultats.”

.