La Fédération mondiale jette les protestations des coureurs

La Fédération mondiale jette les protestations des coureurs

La sextuple championne olympique Isabell Werth et la grande majorité de ses collègues cavaliers ont échoué avec leur pétition contre l’introduction de l’exigence générale du casque dans tous les tests de dressage.

La fédération mondiale FEI a rejeté la soumission des athlètes au motif que le délai d’objection après la première décision à l’automne 2019 avait expiré et qu’il n’était plus voulu et ne pouvait plus être traité.

Cela signifie que les meilleurs coureurs du monde dans les tests quatre et cinq étoiles devront également porter un casque dans l’arène à partir de janvier 2021. Werth avait pris la tête d’un mouvement qui prônait de donner aux athlètes de plus de 18 ans la liberté de choisir entre le casque et le cylindre classique. L’International Dressage Club (CRDI) avec sa présidente Kyra Kyrklund (Finlande) s’est également jointe à la pétition – sans succès.

Isabell Werth avait fait valoir, entre autres, qu’il n’y avait jamais eu d’accident à un Grand Prix international ou à un championnat de dressage, “qui aurait donné lieu à l’introduction de casques obligatoires. Soudain, cependant, des discussions ont éclaté là où vous avez le sentiment comme si le dressage était l’un des sports les plus dangereux du monde », a déclaré le cavalier le plus titré de l’histoire olympique.