Le cycliste professionnel Fabio Jakobsen s’écrase dans la barrière à 80 km / h – danger de mort

Le cycliste professionnel Fabio Jakobsen s'écrase dans la barrière à 80 km / h - danger de mort

Un grave accident s’est produit lors de la première étape du Tour de Pologne. Le Néerlandais Fabio Jakobsen a été si gravement blessé que sa vie est en danger. Il y a un an, il y a eu un décès lors de l’événement.

A l’occasion du premier anniversaire de la mort du Belge Bjorg Lambrecht, le tour cycliste de la Pologne a de nouveau été éclipsé par un grave accident. Dans la finale de la première étape, le Néerlandais Fabio Jakobsen s’est brutalement écrasé dans la barricade à environ 80 km / h mercredi, selon les médecins qui le soignent, il y a un danger mortel. L’homme de 23 ans a été transporté inconscient à l’hôpital et opéré là-bas.

Dégagé avant la ligne d’arrivée à toute vitesse

Dans le sprint de la victoire, le Néerlandais Dylan Groenewegen (Jumbo-Visma) a éliminé son compatriote de l’équipe Deceuninck-Quick Step peu avant la ligne d’arrivée à toute vitesse. “C’était un acte criminel de Groenewegen. Il appartient à la prison pour cela, pour cela j’irais au tribunal”, a tweeté le chef d’équipe de Jakobsen, Patrick Lefevere.

Jakobsen s’est écrasé à droite dans la barrière et s’est écrasé sur un photographe. Groenewegen a également décollé de son vélo, mais a franchi la ligne d’arrivée en premier. Plusieurs autres pilotes ont chuté en conséquence, certains de façon spectaculaire au-dessus des barres volantes. La zone cible, directement adjacente aux voies ferrées, était comme un champ de bataille, avec plusieurs ambulances s’arrêtant à la ligne d’arrivée.

Sous le maillot Deceuninck-Quick-Step: Fabio Jakobsen conduit pour la célèbre équipe depuis 2018. (Source: images Belga / imago)

Le jour de la mort de Lambrecht

Le 5 août 2019, le Belge Lambrecht a heurté un pilier en béton sous la pluie lors de la 3e étape du Tour de Pologne et est décédé plus tard à l’hôpital. Le jeune professionnel de Lotto Soudal n’avait que 22 ans.

Il n’y avait initialement pas de vainqueur officiel du tronçon de 195,8 km entre Chorzow et Kattowitz. Les professionnels allemands n’ont pas été touchés par le crash. Le meilleur sprinter Pascal Ackermann (Kandel / Bora-hansgrohe) était trop loin derrière et a franchi la ligne d’arrivée indemne à la 16e place, et son coéquipier Maximilian Schachmann (Berlin) n’était pas non plus aux avant quatre jours après sa quatrième place à Strade Bianche.

John Degenkolb (Gera / Lotto-Soudal) n’est pas intervenu dans le sprint alors qu’il était à plus d’une minute de retard, le meilleur Allemand était son coéquipier Roger Kluge (Eisenhüttenstadt) à la neuvième place.

.