Le gouvernement fédéral condamne l’exécution du lutteur Afkari

Le gouvernement fédéral condamne l'exécution du lutteur Afkari

Le ministère fédéral des Affaires étrangères a fermement condamné l’exécution du lutteur iranien Navid Afkari.

“Nous sommes consternés que la peine de mort contre l’athlète Navid Afkari ait été appliquée en Iran samedi dernier”, a déclaré une porte-parole du ministère à Berlin.

“Le gouvernement allemand condamne fermement cette exécution, qui a été menée malgré les protestations internationales et les demandes de suspension.”

Il y avait des doutes considérables sur l’état de droit de la procédure, a déclaré la porte-parole. Les allégations selon lesquelles Afkari n’aurait fait que des aveux en utilisant la torture ont été prises très au sérieux.

Le gouvernement fédéral a fait campagne à plusieurs reprises et à un très haut niveau diplomatique à Téhéran pour la suspension de la peine de mort contre Navid Afkari.

Malgré les protestations internationales, la condamnation à mort de l’homme de 27 ans a été exécutée le 12 septembre dans la prison d’Adel-Abad, dans la ville de Shiraz, dans le sud de l’Iran.

La peine de mort “une forme cruelle et inhumaine de châtiment”

Selon la justice iranienne, Afkari avait tué un agent de sécurité lors d’une manifestation dans la ville de Shiraz, dans le sud de l’Iran, en 2018. L’athlète, sa famille et les organisations de défense des droits de l’homme ont affirmé que des aveux avaient été obtenus sous la torture.

“Le gouvernement fédéral attache une grande importance au droit à la liberté d’expression. La position du gouvernement fédéral sur la peine de mort est également claire: c’est une forme de punition cruelle et inhumaine que nous rejetons en toutes circonstances”, a déclaré la porte-parole à Berlin. “Nous appelons à l’état de droit pour toutes les personnes détenues dans le cadre des manifestations en Iran et à ce que de nouvelles condamnations à mort ne soient ni prononcées ni exécutées.”

.