Le Hertha BSC s’envole de la coupe après une folie de neuf buts contre Braunschweig

Le Hertha BSC s'envole de la coupe après une folie de neuf buts contre Braunschweig

Bruno Labbadia a baissé la tête après le coup de sifflet final, après quoi l’entraîneur du Hertha a rapidement suivi ses joueurs dans le vestiaire. L’amère défaite 4: 5 (2: 3) au premier tour de la Coupe DFB à l’Eintracht Braunschweig avait complètement foiré l’humeur de l’entraîneur. Car les Berlinois très ambitieux ont poursuivi leur série de défaites en matchs tests en début de match de compétition après une performance largement décevante.

“Un match de cauchemar. Tout a mal tourné qui pourrait mal tourner. C’était terrible, un désastre pour nous. C’est très, très amer”, a déclaré le gardien du Hertha Alexander Schwolow sur “Sky”.

Les Braunschweiger, cependant, ont été autorisés à célébrer un autre moment fort après leur promotion de deuxième division – ce qu’ils ont largement fait après le coup de sifflet final avec un La Ola devant les 500 spectateurs. “Nous avons montré notre moralité. Nous avons toujours intensifié, pas caché”, a déclaré le triple buteur de Brunswick Martin Kobylanski.

“En ce qui concerne les vertus primaires, nous avons été formidables aujourd’hui. Nous voulions livrer un beau combat, mais nous avons également été très efficaces”, a déclaré l’entraîneur Daniel Meyer.

Festival Wildes Tor au deuxième tour

Alexander Schwolow a été battu pour la première fois après 63 secondes sur un coup franc de Martin Kobylanski. Le nouveau gardien du Hertha a repoussé un penalty de Kobylanski à la 44e minute, mais le capitaine de Basse-Saxe s’est retrouvé en marge. À la 17e minute, Maximilian Mittelstädt avait vaincu le gardien berlinois d’un but contre son camp avec une tête.

Les invités n’avaient que deux buts pour contrer cela en première mi-temps par Dodi Lukebakio (23e) et Matheus Cunha (29e).

En seconde période, Peter Pekarik a réussi à égaliser (65e), mais deux minutes plus tard, Kobylanski a réussi une troisième fois. Suleiman Abdullahi (73e) pour Braunschweig et encore Lukebakio (83e) ont fourni plus de buts pour un festival de tourbe.

Labbadia attend longtemps les substitutions

Pendant ce temps, le système de jeu plus mature du club de Bundesliga pouvait être vu sur de longues périodes, mais en termes de duels difficiles et d’engagement, les Allemands du Nord avaient un net avantage. “Il faut aller plus loin”, a lancé un jour l’entraîneur du Hertha Bruno Labbadia, presque implorant vers le terrain.

Après la pause, l’équipe Hertha a mieux accepté les duels, les hôtes pouvaient difficilement commencer à soulager les attaques. Mais dirigée bruyamment par le fort gardien Jasmin Fejzic, l’équipe de l’entraîneur Daniel Meyer a d’abord réussi à rendre la vie difficile à l’offensive berlinoise.

Néanmoins, l’équipe de première division avait naturellement une chance de marquer. Robin Ziegele a dû dégager à la 57e minute pour Fejzic, qui avait déjà été battu, et seulement 60 secondes plus tard, Cunha a frappé le poteau extérieur droit avec un tir caché.

Labbadia a attendu un temps étonnamment long pour effectuer des changements de personnel. Ce n’est qu’après le cinquième but que l’entraîneur a remplacé des parties du personnel. Mais le revirement n’a pas réussi malgré un autre coup dur.

.