Le Paris Saint-Germain vs O. Marseille Marseille soutient le PSG avec sa deuxième défaite dans un classique honteux: 12 jaunes et 5 rouges, Neymar inclus

Le Paris Saint Germain vs O Marseille Marseille soutient le PSG

Paris Saint-Germain vs O. MarseilleMarseille remporte un affrontement à Paris plein de bagarres regrettables

Neymar (28 ans) se plaint d’un tacle lors du Clsico.
AFP

ETl Le classique français entre le PSG et Marseille a laissé la deuxième défaite en deux matches de championnat pour l’équipe parisienne et, en plus, une multitude d’images regrettables pour ce spectacle appelé football.

UNE tous les deux de Thauvin À la 31e minute, j’ai déséquilibré un jeu qui, du début à la fin, était plein de bagarres, de simulations, certains de Neymar inclus, de crachats possibles (de Di Mara à l’espagnol lvaro), de coups de pied perfides … et très peu de football. Au total, un but, 12 cartons jaunes (5 plus 7) et 5 cartons rouges.

En pleine pandémie, Di Mara crache sur Álvaro Gonzlez … et Neymar l’accuse d’être raciste!

Le match commencé déjà fort, avec une occasion Verratti Perturbé par un arrêt du vétéran Mandanda, qui à 35 ans était le meilleur du jeu, et qui n’a pas non plus eu de bagarre.

La première partie laissée entre les combats,. Déjà dans le second, les opportunités se sont présentées des deux côtés. De 57 ‘à 63’, Verrati, Neymar, Di Mara (but refusé) et Benedetto (but refusé) ont mis du piment dans le jeu alors que les combats semblaient un peu dilués.

Dans le Le PSG a réapparu les susmentionnés Neymar et Di Mara, mais il s’est encore présenté avec de nombreuses victimes, dont Mbapp. Tuchel comptait quatre Espagnols parmi ses partants: Sarabia, nder Herrera, Juan Bernat et le gardien Sergio Rico.

Mais le PSG a perdu avec ce but de Thauvin peut-être quand il méritait le moins le but contre, récoltant deux défaites sur deux et, bien qu’il ait un match en attente, il est déjà sept points derrière les trois premiers leaders: Rennes, Mnaco et Lille.

Dans la remise, le combat final est venu, avec cinq rouges à la fois à Paredes, Benedetto, Jordan Amavi, Kurzawa et Neymar. Vue regrettable. Cinq rouges en une pièce

Marseille Il n’avait plus remporté de classique en championnat depuis novembre 2011. Au-delà des cartes vues (7), l’OM a réalisé une belle performance en défense et a su porter le jeu au rythme qui l’intéressait.

.