Les dernières mises à jour Ferrari en détail

Les dernières mises à jour Ferrari en détail

Quatrième place aux qualifications et septième place en course: cela peut-il être vu comme une amélioration chez Ferrari? Dans tous les cas, la traditionnelle équipe italienne de Formule 1 a largement modifié sa SF1000 lors des courses en Russie et dans l’Eifel. Nous présentons ici les mises à jour individuelles et leur fonctionnement en détail.

Charles Leclerc, qui a assuré les meilleures performances Ferrari au Nürburgring, est impressionné par les récents changements: “Je pense que même la plus petite mise à jour que nous avons eue avec nous ce week-end nous a amenés dans la bonne direction.”

Ferrari n’avait «pas fait un pas de géant» avec les innovations de la voiture, «mais nous ne cherchions pas non plus cela», dit Leclerc. “C’était un petit pas dans la bonne direction et c’est positif.”

Première partie du package de mise à jour à Sotchi

Ferrari avait déjà utilisé la première partie de son pack de mise à niveau lors du Grand Prix de Russie à Sotchi, à savoir une nouvelle section avant comprenant les déflecteurs d’air adjacents. Notre photo montre la version précédente et la nouvelle solution à plus petite échelle.

Ferrari s’attend à ce que cela se traduise par un flux plus ciblé de surfaces aérodynamiquement sensibles plus en arrière sur le véhicule. Parce que ces déflecteurs d’air sont également un peu plus profonds qu’avant, l’agencement prend plus d’air dans l’ensemble et peut mieux le transmettre. En interaction avec l’aile avant, cela améliore l’efficacité aérodynamique de la partie avant.

L’approche n’est pas nouvelle: des pièces aérodynamiques comparables ont déjà été trouvées en 2019 sur le VF-19 de l’équipe client Ferrari Haas. Ferrari a choisi cela pour sa dernière mise à jour.

Mercedes comme modèle pour l’innovation des ailes arrière

L’équipe traditionnelle s’est également inspirée de la mise à niveau de l’aileron arrière, dans ce cas de Mercedes. Les plaques d’extrémité de l’aile arrière sont désormais clairement basées sur le modèle Mercedes, avec un bord supérieur dentelé à l’arrière et des découpes plus grandes au lieu de nombreuses petites lamelles dans la zone inférieure de la plaque d’extrémité.

La deuxième phase des mises à jour a ensuite suivi au Nürburgring, non plus à l’avant et à l’arrière du véhicule, mais au milieu de la voiture. Le cœur de ces changements sont les déflecteurs de vent latéraux devant les nacelles latérales.

Dans l’élément vertical avant, la première incision a été déplacée vers l’avant (1) afin que le flux vers l’ensemble du composant change.

Nouveaux déflecteurs sur la Ferrari SF1000

La partie supérieure du boomerang (2) a été dotée d’une jambe de force (4) plus solide à l’extérieur de la voiture. De plus, le boomerang inférieur n’est plus directement attaché au boomerang supérieur, mais à un nouveau bras de retenue séparé (3). Dans l’ensemble, ces entretoises sont réglées nettement plus bas, avec une nouvelle incision dans la zone avant (3).

Ferrari a également reconstruit le bord avant du soubassement (5), où des «dents» individuelles font maintenant saillie. Ces déflecteurs d’air sont destinés à orienter encore plus précisément le flux d’air sous le véhicule.

En combinaison, les deux mises à jour de la Russie et de l’Eifel devraient donner à la Ferrari SF1000 une meilleure efficacité aérodynamique. Le coéquipier Ferrari de Leclerc, Sebastian Vettel, a cependant déclaré au Nürburgring: “Pas une grande différence.”

.