Live ticker 14e étape: Clermont-Ferrand – Lyon (Tour de France 2020)

Liveticker 1. Etappe: Nice Moyen Pays

112

16:02

Pièce plate

La descente est maîtrisée, les pilotes peuvent désormais parcourir un long chemin sur un plat. Ce n’est qu’après 130 kilomètres qu’il remonte lentement. Sans cote de montagne, mais au moins un bon 500 mètres.

106

15:58

Ewan en difficulté

Le roi du sprint Caleb Ewan a beaucoup souffert aujourd’hui. L’Australien, qui a déjà remporté deux étapes, peut difficilement gravir les montagnes ici et a déjà perdu douze minutes. Ewan doit donc faire attention à ne pas tomber en dehors de la limite de temps aujourd’hui. Ce serait bien sûr génial pour Sagan et Bennet, alors vous auriez un adversaire de moins au sprint sur les Champs-Élysées.

100

15:49

CCC participe

L’équipe CCC est désormais également impliquée dans le travail de gestion et soutient Bora. Avec Greg Van Avermaet et Matteo Trentin, il y a deux coureurs dans les rangs qui profitent de la perte de temps de Sam Bennett et veulent courir pour la victoire d’étape.

97

15:46

Côte de Courreau

Le troisième classement de montagne de la journée est atteint. Stefan Küng est bien sûr premier sur la Côte de Courreau et peut prendre deux points pour le classement de la montagne. Maintenant, il y a une longue descente et ici aussi, Bora-hansgrohe continue de conduire.

94

15:40

Sagan c. van Aert?

Si la course se développe de telle manière que Bora et Jumbo-Visma, qui sont en deuxième position dans le peloton, éloignent le reste du peloton, alors il pourrait y avoir un duel passionnant dans le sprint d’arrivée, qui, espérons-le, se déroulera sans heurts. Peter Sagan c. Wout van Aert.

92

15:37

Problème avec Pöstlberger

Petit revers pour Bora-hansgrohe. Lukas Pöstlberger a un pneu crevé et doit reléguer. L’Autrichien obtient d’abord une roue de secours, mais a déjà beaucoup perdu sur ses coéquipiers.

90

15:36

Küng a perdu

Stefan Küng continue de se battre avec brio à l’avant et roule seul aussi longtemps qu’il le peut. En attendant, l’avance du Suisse a fondu à une minute et sa course en solo ne devrait pas durer longtemps.

85

15:28

Bennett ne s’approche pas

C’est intéressant! Même dans la descente, Sam Bennett et ses assistants de Deceuninck-Quick-Step ne pouvaient pas se rapprocher de Peter Sagan. Au contraire! L’arriéré continue de croître et dépasse maintenant une minute. Et les deux prochaines montagnes sont imminentes.

82

15:25

Theuns sort

Edward Theuns se rend enfin compte qu’il doit travailler trop dur seul et se laisse tomber dans le peloton de plus en plus proche.

80

15:20

Beaucoup de points d’interrogation

Les seuls ici qui savent exactement ce qu’ils font sont Peter Sagan et ses garçons Bora. Stefan Küng combat seul le vent à l’avant. mais aurait dû savoir depuis longtemps qu’il n’a aucune chance. Edward Theuns se situe entre Küng et Peloton et ne s’en rapproche pas non plus. Les équipes de sprinteurs prennent du retard dans les rangées et doivent se battre pour suivre si elles veulent courir pour la victoire du jour.

76

15:16

Image rare

En raison de la forte augmentation du rythme, le peloton s’est maintenant étendu sur des kilomètres dans la descente suivante. Bennett a environ 50 secondes de retard sur Sagan et doit maintenant intervenir à fond, car Bora continue de pousser en descente.

72

15:12

Bennett se bat

Bora-hansgrohe maintient le rythme élevé et un pilote après l’autre doit lâcher prise. Sam Bennett doit également laisser un petit écart se déchirer, mais perdra à peine plus d’une minute sur Sagan and Co. Et l’Irlandais, qui a quatre coéquipiers avec lui, pourra facilement compenser cela dans la descente suivante.

69

15:09

Küng seul

Edward Theuns ne peut plus accompagner Stefan Küng sur les deux derniers kilomètres jusqu’au col du Béal et entre par effraction. Le Suisse continue de tourner à plein régime et continue de grimper seul. Les chances de victoire d’étape sont bien sûr encore plus faibles car le peloton rattrape beaucoup.

66

14:59

Buchmann dans le vent

Un geste fort d’Emu Buchmann! Le joueur de 27 ans n’a aucune chance au classement, et il ne s’agit pas non plus de gagner l’étape. Alors Buchmann s’assoit à la tête du train plus rapide de Bora et attrape le vent pour ses collègues. le travail d’équipe fonctionne dans l’équipe allemande.

64

14:56

Problèmes pour les sprinteurs

Bora-hansgrohe met également beaucoup de pression sur cette montagne de deuxième catégorie. Le résultat est que divers sprinteurs comme André Greipel ou Caleb Ewan retombent du peloton et perdent le contact. Sam Bennett a toujours du mal à suivre Sagan and Co.

61

14:48

Quintana veut récupérer

Nairo Quintana ne semble pas planifier d’attaque aujourd’hui. Après que le Colombien ait perdu quelques secondes de plus au sommet du classement général hier, tout ce qui compte aujourd’hui est de passer. “Ce sera une étape détendue. Je veux avant tout me détendre”, a déclaré l’ancien champion du Giro et de la Vuelta avant le départ.

57

14:44

Il ne se passe pas grand chose

Devant, Küng et Theuns poursuivent leur course et augmentent lentement mais régulièrement leur avance. En tête du peloton principal, Deceuninck-Quick-Step contrôle la cadence et tout le peloton grimpe plutôt confortablement vers le col du Béal.

52

14:29

Encore plus de quatre minutes

Après que l’avance des deux valeurs aberrantes soit tombée en dessous de trois minutes entre-temps, elle augmente à nouveau. Stefan Küng et Edward Theuns ont désormais plus de quatre minutes sur le peloton. Un si petit groupe ne devrait guère avoir une chance réaliste de gagner la journée.

48

14:20

Roglič rit dans sa manche

Au sommet du peloton, Bora-hansgrohe et Deceuninck-Quick-Step conduisent Tempo pour garder toutes les options ouvertes à leurs sprinteurs. Jumbo-Visma en profite encore aujourd’hui. Encore une fois, l’équipe portant le maillot jaune n’a pas à faire le travail de gestion traditionnel et peut économiser de l’énergie pour les journées stressantes dans les Alpes. Primož Roglič aime clairement cela.

44

14:15

Col du Béal

Désormais, c’est aux coureurs d’atteindre le point culminant de l’étape d’aujourd’hui. Avec ses 1390 mètres et une dénivelée de plus de dix kilomètres, le Col du Béal n’est pas une petite colline et sera un véritable défi pour les pilotes.

41

14:14

A rattrapé cinq points

Peter Sagan n’a pas fait beaucoup de terrain sur le maillot vert, mais au moins. Il sera plus intéressant de savoir si Bora sera vue plus souvent aujourd’hui, la tactique juste réussie de laisser les autres sprinteurs derrière sur la montagne. Si vous parvenez bien à franchir les hautes montagnes avec Sagan vers le milieu de l’étape, un scénario similaire pourrait se présenter pour les deux quatre hommes peu avant l’arrivée.

38

14:09

Classement sprint à Courpière

Edward Theuns a obtenu les 20 premiers points, mais bien sûr cela n’a pas d’importance pour Maillot Vert. Derrière eux, Sagan et Schachmann ont creusé un écart et le Slovaque prend 15 points. Au sprint derrière, Matteo Trentin obtient onze points d’avance sur Bennett qui en a concédé dix.

34

14:04

Bora fait de la vapeur

Tout à coup, Bora-hansgrohe augmente la vapeur à l’avant et se dirige vers l’arrêt. Juste à l’avant Peter Sagan, qui veut savoir à nouveau aujourd’hui. Le rythme du classement de la montagne est si rapide que le porteur vert Sam Bennett ne peut pas suivre et tombe. Jusqu’à présent, le plan a fonctionné.

30ème

14h00

Côte du Château d’Aulteribe

Le premier petit classement montagne de la journée est atteint. Stefan Küng gravit la pente kilométrique de la Côte du Château d’Aulteribe devant Theuns et récupère le compteur de montagne.

28

13:59

Quatre minutes

L’avance des deux valeurs aberrantes croît et se développe. Dans le peloton, les gens plaisantent et discutent. On ne sait toujours pas vraiment qui a quels intérêts ici.

25ème

13 h 50

Küng et Theuns sont autorisés à conduire

Stefan Küng et Edward Theuns ont dû se frotter les yeux pendant un moment au vu des tactiques douteuses de Sunweb, mais maintenant ils marchent sur les pédales par paires. Dans l’intervalle, les deux ont chassé deux minutes et feront au moins le premier classement de la montagne et du sprint entre eux.

23

13:48

Bora conduit devant

Bora-hansgrohe est une fois de plus au sommet du peloton principal avec une équipe complète. Après que Schachmann et Kämna ont rejoint le groupe hier, cette fois, vous avez probablement l’intention de travailler pour Peter Sagan. Tout d’abord avec le prochain classement sprint, mais peut-être aussi en vue de l’ensemble de l’étape.

20e

13:44

Situation décalée

Cees Bol se retire du groupe de tête et attend son collègue Casper Pedersen. Vraisemblablement remonter à l’avant avec lui, mais ce n’est pas le cas. A peine unis, tous deux ralentissent et laissent le peloton les récupérer. Qu’est-ce que ça veut dire?

16

13:40

L’écart se déchire

Lentement mais sûrement, un large front s’est formé en tête du peloton, ce qui permet au calme de revenir. Casper Pedersen s’est rapidement détaché et a rejoint le trio de tête. Il y aura donc bientôt un quatuor au front qui est à une bonne minute.

dix

13:33

Duo reste devant

Tout d’abord, il semble que Bol et Theuns partent réellement. Stefan Küng s’accroche et m’accompagne. Les trois ne devraient pas être satisfaits de ça. Nous avons besoin de plus de personnel pour avoir une chance réaliste.

7e

13:27

Les luttes de pouvoir continuent

Cees Bol et Edward Theuns ont une avance de 100 mètres. Derrière cela, il y a encore des matchs en cours pour savoir qui veut encore tout dans le groupe séparatiste. Il faudra probablement un certain temps avant qu’un groupe soit autorisé à partir.

4e

13:23

Les suspects habituels

Roger Kluge est à l’avant-garde avec un départ et est apparemment intéressé à rejoindre le groupe aujourd’hui. Sinon, ce sont les noms habituels comme Thomas de Gendt, Niklas Arndt et Stefan Küng qui obligent à s’échapper.

1

13:18

Démarrage rapide

C’est parti! Dès que la voiture du directeur de la tournée a disparu, les premières attaques sont menées.

13:16

Nous sommes sur le point de commencer

En attendant, les 159 pilotes restants sont partis à Clermont-Ferrand et sont toujours en phase de neutralisation. Cette 14e étape sera officiellement ouverte dans quelques minutes!

13:13

Que font les favoris?

Dans la lutte pour Maillot Jaune, Primož Roglič et Tadej Pogačar ont posé le prochain point d’exclamation hier et sont désormais en tête du classement général devant quatre poursuivants colombiens. Bernal, Uran, Quintana et Lopez doivent faire quelque chose de toute urgence s’ils veulent encore avoir une chance de victoire. Jusqu’à présent, ils n’ont pas eu de chance contre les deux Slovènes en montagne, alors pourquoi ne pas attaquer sur une étape classique comme aujourd’hui? En revanche, les coureurs de la classe seront heureux s’ils peuvent refaire confortablement aujourd’hui, avant demain une grande étape de montagne avec trois géants de la première et de la catégorie honneur.

13:03

Dernière chance pour Sagan

Dans la bataille pour le maillot vert, Peter Sagan est toujours clairement derrière Sam Bennett avec 68 points. Le septuple meilleur en points du circuit n’aura pas trop de chances de rattraper son retard sur les étapes montagneuses des prochains jours. Aujourd’hui, il reste 50 points pour la victoire, ce que le Slovaque, qui est généralement meilleur en montagne que ses concurrents sprinter, devrait être enthousiaste. Cependant, Sagan n’a pas fait la meilleure impression sur cette tournée et son équipe Bora-hansgrohe a laissé beaucoup de grains, surtout hier.

12:47

Vue de l’itinéraire

Aujourd’hui, ce n’est pas une vraie étape de montagne comme hier, mais les sprinteurs non plus clairement. Au contraire, sur le trajet long et vallonné vers Lyon, les experts classiques devraient chercher leur chance, peut-être similaire à la veille dans un groupe d’échappée. La décision doit être prise au plus tard deux montées dans la quatrième catégorie juste avant l’arrivée. Ce sera aussi passionnant au début, car après 38 kilomètres le classement sprint à Courpière est au programme.

Bonjour et bienvenue à l’étape 14 du Tour de France de cette année!

Le tronçon de 194 km d’aujourd’hui se termine à Lyon. Mais avant d’atteindre la troisième plus grande ville de France, le plan du parcours comprend le Col du Béal, à 1390 m d’altitude. Ça pourrait être un jour pour les fugueurs …

.