Liveticker 17ème étape: Grenoble – Méribel Col de la Loze (Tour de France 2020)

Liveticker 1. Etappe: Nice Moyen Pays

95

14:40

Le champ s’envole!

C’est un rythme rapide que Bahreïn McLaren atteint ici! De plus en plus de conducteurs prennent du retard, un groupe après les autres formes. Même des personnes fortes comme Nairo Quintana, Max Schachmann ou Greg van Avermaet ne peuvent même pas commencer à faire de même.

94

14:38

Le plomb fond

Bien sûr, les valeurs aberrantes n’aiment pas le rythme très rapide du peloton. Sur les trois premiers kilomètres de l’ascension du col de la Madeleine, les cinq fugitifs ont déjà perdu plus d’une minute.

92

14:34

Bahreïn McLaren prend le relais

L’équipe Bahreïn McLaren en tête du peloton ne va apparemment pas assez vite. Afin de donner au capitaine Mikel Landa une chance de se hisser au classement général, toute l’équipe prend la direction de Jumbo-Visma et accélère.

90

14:25

Maintenant ça va

Le vaste programme d’échauffement de 90 kilomètres est terminé. C’est sur le col de la Madeleine! Maillot jaune, maillot à pois, victoire d’étape – aujourd’hui, tout tourne autour. Et Lennard Kämna est à nouveau pleinement dans le groupe séparatiste!

85

14:14

Kämna regarde le maillot de montagne

Lorsqu’on lui a demandé s’il allait encore gagner une étape aujourd’hui ou plutôt le maillot de montagne, Lennard Kämna d’Eurosport a déclaré: “Cela dépend du déroulement de l’étape. Mais j’avoue que je plisse un peu le maillot. “Si je rentre dans le groupe, je marquerai des points au Col de la Madeleine”, a déclaré le joueur de 24 ans, qui n’est qu’à neuf points du leader Benoît Cosnefroy au classement de la montagne.

82

14:10

Le rythme du champ principal est-il?

Une chance pour les valeurs aberrantes réside dans le fait que dans le champ principal de la lutte pour le maillot jaune, vous ne mettez pas vos cartes sur la table sur la première montagne. Mais si Kämna & Cie travaillait ici à pleine puissance, ils pourraient encore étendre leur avance afin de pouvoir la défendre plus facilement sur le Col de la Loze.

77

14:08

Regardez les valeurs aberrantes

Avec Lennard Kämna, Julian Alaphilippe et Richard Carapaz, il y a trois pilotes dans le groupe d’évasion qui étaient déjà sur la route hier. Cette fois, il y a Gorka Izagirre (Astana) et Daniel Martin (Israel Start-Up Nation). Tous les cinq peuvent être considérés comme de bons grimpeurs et pourraient rester ensemble sur le col de la Madeleine pour le moment.

70

13:56

Col de la Madeleine

Avec le Col de la Madeleine, le premier 2000er de ce tour fait obstacle aux athlètes. Il monte sur 17 kilomètres avec une pente moyenne de 8,4%. La dernière fois que les coureurs du tour ont dû escalader ce géant en 2018. A cette époque, Julian Alaphilippe a été le premier à visiter la Co le da Madeleine.

65

13 h 50

Bon point de départ pour Bora

Chez Bora-hansgrohe, nous serons bien entendu satisfaits de la situation actuelle. Une fois de plus, avec Lennard Kämna, le groupe a un bon pilote qui peut aller à la victoire si le groupe passe. En revanche, si le peloton rattrapait son retard, Kämna pourrait soutenir Buchmann et Schachmann.

58

13:41

Encore 30 kilomètres sur le plat

Les conducteurs sont autorisés à rouler sur les routes plates à un rythme tranquille pendant une bonne demi-heure, puis les choses se mettent au travail. L’ascension de 17 kilomètres jusqu’au col de la Madeleine débute au kilomètre 88,5.

50

13:31

Trois minutes

Le groupe des cinq valeurs aberrantes a été en parfaite harmonie jusqu’à présent et ne cesse d’élargir son avance. Daryl Impey essayait toujours de rattraper son retard, mais sera bientôt rattrapé par le terrain. Kämna and Co. ont maintenant presque quatre minutes d’avance.

46

13:29

Sprint intermédiaire

La Rochette est atteinte. Les 20 points pour la victoire au sprint intermédiaire sont allés à Julian Alaphilippe sans résistance, mais il n’a joué aucun rôle dans le classement. Derrière lui, le sprint du peloton principal monte et Sam Bennett le remporte une fois de plus et empoche neuf points. Peter Sagan obtient sept points, Matteo Trentin six.

44

13:25

Jumbo-Visma est prudent

Le Team Jumbo-Visma s’est désormais hissé au sommet du peloton et contrôle le rythme. Tout d’abord, un tour est détendu, mais il faut garder un œil sur les valeurs aberrantes aujourd’hui. Le groupe n’aura pas 17 minutes comme hier, car Richard Carapaz, le meilleur pilote du groupe, n’est qu’à 17 minutes de Primož Roglič.

41

13:20

Maintenant, le fossé se déchire!

Maintenant, le peloton a abandonné et se répand. Immédiatement, le rythme s’accélère et l’avance des valeurs aberrantes augmente rapidement à plus d’une minute. Le groupe est debout!

37

13:17

Il n’y a plus rien

Les équipes de sprinter dans le peloton principal n’ont pas encore abandonné la poursuite. Le sprint de la journée est à dix kilomètres et vous essayez toujours de capturer le groupe. Les cinq n’ont pas plus de 30 secondes.

34

13:11

Kämna déjà complètement de retour

Lennard Kämna pourrait en fait se pencher en arrière aujourd’hui après son triomphe d’hier, mais cette fois aussi, il est prêt pour être devant. Le joueur de 24 ans accompagne tous les groupes qui tentent leur chance. En ce moment, Kämna avec Carapaz, Alaphilippe, Dan Martin et Gorka Izagirre a une demi-minute d’avance sur le peloton.

30ème

13:06

Ewan au bout du champ

Caleb Ewan a une autre journée difficile devant lui aujourd’hui. Le super sprinter australien n’aime pas du tout les montagnes et est déjà suspendu à quelques mètres derrière le peloton. Cela suffira-t-il aujourd’hui pour respecter le délai? Sinon, le rêve de la victoire sur l’avenue des Champs-Élysées est terminé.

28

13:04

Voyage terminé

Lorsqu’il monte légèrement après 27 kilomètres, l’excursion aberrante est terminée. Le peloton n’est pas encore prêt à laisser partir un groupe et restera probablement ensemble jusqu’au sprint.

25ème

13h00

Le groupe avec Kämna est trouvé

Maintenant, Thomas de Gent a ce qu’il voulait. Un groupe de 20 pilotes a rattrapé le Belge et évolue désormais en groupe. Lennard Kämna et son collègue de Bora Felix Großschartner seront à nouveau présents. Carapaz et Alaphilippe sont également de retour.

20e

12:53

De Gendt seul

Maintenant, Thomas de Gendt essaie avec le pied de biche. Le Belge s’en va tout seul et s’assied pendant plus de 20 secondes. Bien sûr, de Gendt espère maintenant que quelqu’un le suivra, car bien sûr il n’a aucune chance sur cette étape seul.

16

12:49

Une attaque après l’autre

Thomas de Gendt and Co. est persévérant et continue d’essayer. Le parcours sera bientôt au moins légèrement en montée jusqu’à près de 500 mètres. Peut-être que l’un ou l’autre sprinter peut traîner là-bas.

13

12:47

Sagan avec des problèmes

Aie! Après quelques minutes, le sprinter Bora Peter Sagan a des problèmes techniques avec sa moto et doit monter sur la machine de remplacement. Du coup, le Slovaque n’a pas souffert d’un grand déficit, mais bien sûr la deuxième moto n’est pas idéale pour le sprint.

7e

12:39

Trop facile

Hier, c’était un peu plus facile pour les valeurs aberrantes, car le terrain était difficile dès le départ. Les équipes de sprinteurs dirigées par Sam Bennett, Peter Sagan et Matteo Trentin n’ont aucun problème à rattraper les attaquants encore et encore sur la route la plus douce.

3

12:33

Les suspects habituels

Thomas de Gendt est le premier à attaquer à nouveau. Le Belge veut enfin être dans un vrai groupe séparatiste et frappe immédiatement le gaz. Krists Neilands et Pierre-Luc Perichon s’y accrochent. Derrière elle, les équipes de sprinter veulent combler l’écart.

1

12h30

Démarrage rapide

La 17ème étape est désormais ouverte aux 153 coureurs restants! Christian Prudhomme agite le drapeau et se retire. Les premières attaques suivent immédiatement!

12:27

Bernal n’est plus là!

Le tenant du titre Egan Bernal ne prendra plus le départ de cette 17e étape! Après deux jours noirs, le jeune Colombien, en proie à des maux de dos, a quitté la tournée. L’équipe Ineos continuera de viser une victoire d’étape aujourd’hui. Le Suisse Stefan Küng n’est plus là non plus.

12:24

Que fait Bora aujourd’hui?

Après la remarquable victoire d’étape de Lennard Kämna hier, l’équipe allemande de Bora-hansgrohe était très soulagée. Aujourd’hui, le Raublinger devrait se concentrer à nouveau sur Peter Sagan pendant les 45,5 premiers kilomètres et lui donner une bonne chance pour le sprint intermédiaire. Après cela, tout est ouvert. Si un groupe tente sa chance, il devrait certainement être intéressé. Outre les toujours très actifs Lennard Kämna et Max Schachmann, Emanuel Buchmann pourrait également se montrer sur cette étape difficile.

12:17

La bataille pour les maillots

L’accent sur une étape aussi difficile est bien sûr le maillot jaune. Si quelqu’un d’autre veut attaquer le leader Primož Roglič lors de cette tournée, c’est aujourd’hui. Tadej Pogačar a été très fort sur les montées raides jusqu’à présent, et les Colombiens Rigoberto Uran et Miguel Ángel López, actuellement troisième et quatrième, avaient également l’air bien récemment. Dans la lutte pour le green, Sam Bennett n’a plus rien à craindre aujourd’hui avec 45 kilomètres de plat jusqu’au classement sprint. C’est complètement différent avec le maillot de montagne. Après deux semaines sous le maillot à pois, Benoît Cosnefroy perdra son avance s’il ne peut pas suivre les favoris du Tour aujourd’hui.

12h02

Une scène de reine infernale

“Hellish” – c’est ainsi que le directeur du Tour Christian Prudhomme décrit en un mot la 17e étape d’aujourd’hui. Et c’est plutôt bien aussi. Pour la première et unique fois de ce circuit, deux montagnes de la catégorie honneur se dressent sur le chemin des coureurs. Au légendaire Col de la Madeleine et point culminant de la tournée de cette année, le Col de la Loz, les athlètes doivent gravir plus de 2000 mètres. Avant cela, la première moitié de l’étape est plate, après 45,5 kilomètres le classement sprint est dû.

Bienvenue à l’étape 17 du Tour de France de cette année!

La section d’aujourd’hui est vraiment difficile. Avant que l’ascension de 21 km vers le village de montagne de Méribel ne soit abordée en finale, le Col de la Madeleine, l’un des grands et traditionnels cols du circuit, vous attend. Aujourd’hui, les pilotes seront certainement reconnaissants de ne pas avoir à attaquer la rampe sud de ce géant de près de 2000 m de haut dans la chaleur torride d’une journée de juillet.

.