MotoGP: Trio Yamaha devant – Rossi a encore 30 ans

MotoGP: Trio Yamaha devant - Rossi a encore 30 ans

Après le maigre rendement à Spielberg, les attentes sont élevées chez Yamaha pour le Grand Prix de Saint-Marin. L’expérience a montré que la piste de Misano est bien meilleure pour la M1. L’an dernier, le constructeur japonais a terminé deuxième à cinquième derrière le vainqueur Marc Márquez (Honda).

Vendredi, au début de l’entraînement, Yamaha a souligné ses ambitions à Misano avec une triple avance. Fabio Quartararo a signé le meilleur temps en 1: 32,189 minutes. Maverick Vinales était à la deuxième place à seulement neuf millièmes de retard. Franco Morbidelli complète le top 3 avec seulement 0,178 seconde de retard. Valentino Rossi était à la sixième place après deux séances d’entraînement.

“C’était une bonne première journée”, confie l’Italien. “Le plus important pour nous, c’est que notre moto est très compétitive et que nous sommes beaucoup plus forts par rapport à l’Autriche et que nous pouvons nous battre pour les premières places. Cela rend la situation complètement différente. C’est une façon de travailler différente, un autre type de motivation. “

Rossi: “Je me sens plus jeune que l’Autriche”

A Spielberg, il avait encore 50 ans, admet Rossi. “Ici à Misano, j’ai l’impression d’avoir 30 ans. C’est donc très différent.” Cependant, il n’était pas tout à fait sûr à l’avance que le nœud de Misano éclaterait à nouveau.

Bien qu’ils aient été rapides l’année dernière, “mais il a fallu sortir sur la piste pour comprendre si on était encore bons, car la situation technique en MotoGP change très vite”, note le pilote Yamaha. “De plus, les autres constructeurs ont beaucoup testé ici: Ducati, Aprilia, KTM par exemple, donc on ne sait jamais.” Yamaha, cependant, n’a envoyé personne pour tester.

Donc Rossi est d’autant plus satisfait du premier jour d’entraînement. “On dirait que la M1 est compétitive ici. Nous avons encore beaucoup de travail à faire, mais je me sens plus jeune que l’Autriche.”

Quartararo et Vinales au rythme prometteur

Par rapport à la concurrence directe de la marque, le “Docteur” voit une marge de progression: “Mon rythme n’est pas trop mal, mais si je veux me battre pour le podium, je dois m’améliorer un peu, car je perds quelques dixièmes dans certains virages pendant le tour Nous devons donc travailler dur, mais le premier jour a été positif. “

En termes de rythme, Quartararo et Vinales ont été particulièrement forts vendredi. Les deux ont réalisé un temps moyen à élevé de 1:33 sur des pneus usagés. Le soulagement était également grand pour les deux.

“Aujourd’hui a été une journée positive car après un mois où nous avons lutté, je peux dire que nous avons progressé”, a déclaré Quartararo. “Bien sûr aussi parce que la piste convient mieux à notre moto. Je suis heureux que nous soyons de retour en tête. Pas seulement le rythme sur un tour, mais le rythme de course était bon. Nous avons encore quelques choses que nous pouvons améliorer. “

Enfin, encore une fois: Quartararo respire facilement

Il ne se sent pas aussi bien qu’à Jerez, où le pilote Petronas a remporté les deux courses en début de saison. Mais être en tête du classement un vendredi est un gros regain de motivation: “Bien sûr, je voulais finir premier, car cela faisait longtemps que je n’avais pas dominé une séance.”

“C’est toujours agréable de voir votre propre nom là-haut. Mais je suis aussi très content de mon rythme. J’ai roulé avec le même pneu arrière pendant 25 tours. Nous avons mis un pneu avant dur pour la deuxième manche. Cela fait de nous un gros pneu. Un pas en avant réussi », explique le pilote le plus rapide de la journée.

Il espère que ce n’est que le début, même s’il admet: “Nous n’avons pas encore le package complet que je souhaite. Mais j’ai pleinement confiance en Yamaha et je sais que nous avons encore quelque chose en réserve pour Barcelone. . Il ne s’agit pas de nouvelles pièces, mais de choses que nous avons déjà testées. » Quartararo ne voulait pas révéler ce que c’était exactement.

“Maverick est le favori de ce week-end”

Dans tous les cas, l’accent est désormais mis sur le double en-tête à Misano, où le leader du championnat du monde veut marquer le maximum. Après les premières séances de formation, il attribue à la marque Vinales le plus grand challenger.

“Maverick est le favori de ce week-end”, a déclaré le Français. “Curieusement, il a utilisé des pneus différents de ceux que nous avons utilisés. C’est donc drôle que nous utilisions différents pneus sur la même moto. Mais il a un style de conduite différent et utilise souvent des pneus différents de ceux que nous faisons.”

En fait, Vinales a établi son record personnel avec le mélange doux à l’avant et le mélange dur à l’arrière, tandis que Quartararo a conduit avec la combinaison dure-douce exactement inversée. En fin de compte, ce n’était qu’un clin d’œil entre les deux pilotes Yamaha et ils se sont également rapprochés de manière inquiétante sur la piste.

Vinales est maintenant également sur la route avec un nouveau système de freinage

“C’était juste amusant”, souligne Quartararo. “C’est toujours agréable de se battre avec un autre pilote et tout est propre. J’ai apprécié ce petit match.” Et Vinales a ajouté: “Je lui ai fait de la place pour qu’il puisse dépasser. J’espère que les choses continueront d’être aussi proches et que nous pourrons rivaliser les uns avec les autres sur la piste. Cela m’a motivé à faire un autre tour rapide.”

Vinales a ajouté qu’il s’attendait à pouvoir se battre à l’avant à Misano. “Mais le nouvel asphalte nous était inconnu. Cependant, ma sensation était excellente dès le départ. Je suis très satisfaite de la journée d’aujourd’hui. Nous avons fait de nombreux tours de suite et la sensation était fantastique.”

Après la défaillance des freins à Spielberg, il utilise désormais également le nouvel équipement Brembo et, selon sa propre déclaration, s’y est rapidement habitué: “La sensation n’était pas si bonne dans les premiers tours, mais elle ne cessait de s’améliorer. La sensation pour eux est certaine. Un autre frein, mais la moto s’arrête de la même manière. “

Yamaha avale mieux les bosses que la concurrence

Cela signifie que tous les pilotes Yamaha sont passés au nouveau système de freinage – et personne ne s’est plaint de problèmes vendredi. Ils semblaient également avoir moins de problème que la concurrence avec les bosses très critiquées.

Vinales a déclaré: “Il y a des virages où c’est beaucoup mieux que l’an dernier, et d’autres, là c’est encore mauvais. Mais pour moi ce n’est pas un problème. En ce qui concerne l’adhérence, ils ont fait du bon travail.” Rossi admet: “Il est difficile de contrôler la moto MotoGP sur les bosses. Mais il semble que notre moto soit très stable, surtout dans les virages rapides, nous sommes forts.”

Quartararo compare le parcours à une “piste de motocross”, c’est pourquoi la première manche a pris un certain temps pour s’y habituer. Cependant, les Français ont loué le nouvel asphalte et l’adhérence qu’il a gagnée. Seul Morbidelli est un peu plus critique: “Je ne m’attendais pas à ressentir les bosses si clairement.”

Enfin les fans à nouveau: “Un bon signe” pour Rossi

Le pilote Petronas pense que cela pourrait devenir un problème de sécurité. Cependant, il faut considérer que chaque moto absorbe les bosses différemment. “Je les sens beaucoup et je comprends qu’ils peuvent être dangereux. Mais c’est toujours lorsque nous montons sur la moto. Difficile de dire où se trouve la limite.”

Quant à la comparaison avec ses collègues de la marque, Morbidelli déclare: “Je pense que nous ne sommes pas aussi forts ici qu’à Brno, où nous étions la Yamaha la plus forte et l’une des motos les plus fortes sur la piste. Ici, nous sommes dans le mélange, mais nous manquons. quelques dixièmes sur Maverick et Fabio pour le rythme. ” Dans l’ensemble, cependant, la performance est encourageante: “Nous pouvons à nouveau nous battre pour les premières places”.

Les deux Italiens du quatuor Yamaha sont particulièrement heureux que quelques fans puissent enfin participer aux tribunes de Misano. “Parce que l’ambiance est différente avec les fans, quel que soit le sport, qu’il s’agisse de MotoGP, de Formule 1 ou de football. Après tout, nous sommes là pour eux”, souligne Rossi.

«Et c’est un bon signe pour l’avenir», poursuit-il. “Parce que nous espérons tous que nos vies et notre sport pourront revenir à la normale le plus rapidement possible.” À Misano, jusqu’à 10 000 spectateurs sont autorisés à assister à la piste chaque jour.

.