Nouvelles annulations: les inquiétudes de Corona en NBA augmentent

Nouvelles annulations: les inquiétudes de Corona en NBA augmentent

Les inquiétudes de Corona en NBA deviennent de plus en plus grandes. Le 11 janvier, deux autres matchs ont été annulés conformément aux règles de santé et de sécurité.

Comme l’a annoncé la meilleure ligue de basket-ball au monde, le match prévu entre les Dallas Mavericks, où Maxi Kleber était le dernier sur la liste Corona, et les New Orleans Pelicans et le match entre les Chicago Bulls prévu le 12 janvier devait et les Celtics de Boston seront transférés au joueur national Daniel Theis.

La situation s’était déjà aggravée le week-end précédent lorsque le match des Celtics contre le Miami Heat ne pouvait pas avoir lieu. Il y avait aussi des rapports inquiétants de Dallas. Kleber, 28 ans, figurait sur la liste des professionnels de la NBA qui ont soit reçu un test corona positif, soit sont considérés comme la personne de contact pour une personne infectée. Cela est ressorti de la vue d’ensemble de la NBA.

De plus en plus d’équipes sont à court de joueurs. Les 76ers de Philadelphie jusqu’ici forts ont dû jouer avec le nombre minimum de joueurs contre les Denver Nuggets autour du joueur national Isaiah Hartenstein et ont subi la troisième défaite de la saison.

La pause de saison est en discussion – mais pas encore prévue

Dans les médias américains, de plus en plus de voix (auparavant anonymes) expriment leur inquiétude et abordent une pause dans la saison. La NBA, la ligue de basketball professionnelle nord-américaine, ne veut rien savoir à ce sujet. “Nous nous attendions à ce qu’il y ait des reports et avons planifié la saison et le calendrier en conséquence”, a déclaré un porte-parole de la NBA, selon “ESPN”. Une pause n’est pas prévue. Lundi, la ligue a annoncé qu’elle discuterait d’une modification du protocole de santé et de sécurité.

L’événement de la rencontre des Celtics contre le Heat, qui a finalement été annulé, a été chaotique. Si au cours de la journée il semblait encore que les Celtics étaient trop maigres, au final la situation avec les finalistes du championnat la saison dernière était décisive. Les Celtics ont mis sept professionnels sur la liste des basketteurs qui ont obtenu un test corona positif ou qui sont considérés comme des contacts pour une personne infectée. Moins deux professionnels blessés, ils avaient exactement les huit joueurs opérationnels requis.

Cependant, le Heat n’aurait pas du tout dû déployer un professionnel au début du match à 19h00, heure locale. Selon les règles de la NBA Corona, un résultat de test peu clair a inévitablement conduit à une recherche des contacts dans l’équipe, ce qui, selon les informations de l’agence de presse américaine AP, n’a pas pu être fait dans le court laps de temps.

La ligue devient de plus en plus imprévisible

“Nous commençons à voir que ce qui se passe dans notre pays affecte directement la NBA parce que nous ne sommes plus dans le filet de sécurité d’une bulle”, a déclaré l’entraîneur des Denver Nuggets Michael Malone. Il a dû se passer de Michael Porter Jr. pendant six matchs à cause des règles de Corona, un retour n’est toujours pas clair.

Contrairement à la fin de la saison dernière, il n’y a plus de bulle scellée en NBA. Les équipes s’entraînent dans leurs villes, les joueurs vivent dans leurs maisons et appartements avec leurs familles et il y a des matchs à l’extérieur, bien que moins nombreux et pas aussi fous qu’en temps normal. Le risque d’infections est cependant beaucoup plus élevé qu’à la fin de l’été.

Outre le risque pour la santé du virus pour toutes les personnes impliquées, il existe également un facteur incalculable pour les entraîneurs. Les Wizards de Washington, par exemple, n’ont découvert que samedi peu de temps avant le début du match que le dernier Bradley Beal en circulation n’était pas autorisé à jouer en raison des règles de santé et de sécurité dans la crise corona.

Sans formation, un retour rapide est également un danger pour les professionnels. “Covid a créé ça, mais Covid n’est pas le souci”, a déclaré l’entraîneur des 76ers Doc Rivers. “Le problème, ce sont les blessures.”

Au 7 janvier, lorsque la ligue a publié les derniers chiffres, 63 des quelque 550 professionnels de la NBA ont maintenant eu un test corona positif. C’est plus de dix pour cent de tous les joueurs.