Simon Schempp de nouveau retiré de la formation de biathlon

Simon Schempp de nouveau retiré de la formation de biathlon

Le temps de souffrance de Simon Schempp continue. Après seulement deux courses, la Coupe du monde est à nouveau de l’histoire pour l’ancien champion du monde.

Les coups bas ont frappé durement Simon Schempp ces derniers temps. Le quadruple champion du monde vient de se frayer un chemin vers la Coupe du monde avec beaucoup de difficulté et contre de nombreux obstacles, puis c’est fini. Il n’a eu que deux chances – et ne les a pas saisies. Comme l’a annoncé l’Association allemande de ski, Schempp devra regarder la deuxième partie de la Coupe du monde à domicile à Oberhof à partir de mercredi.

Uhingen et le héros local Lucas Fratzscher doivent céder la place à Johannes Kühn et Roman Rees dans l’équipe allemande. C’est le point culminant provisoire de l’histoire de la souffrance de Simon Schempp, qui a commencé en 2018 et qui ne cesse de s’aggraver. Tout devrait aller mieux cet hiver.

“J’ai le sentiment que je n’ai pas encore fini et que quelque chose est encore possible. Cela m’a donné une certaine motivation pour continuer et me battre”, a déclaré le triple médaillé olympique à “SID” avant le début de la saison. Mais maintenant, il doit faire face au prochain revers. Pas de grande étape de Coupe du Monde sur le Rennsteig, comme alternative la Coupe IBU de deuxième classe sur l’Arber.

Schempp savait qu’il n’y aurait «que peu de chances» pour lui, et avec ses réalisations à Oberhof, il ne s’est pas fait connaître. 58e place au sprint et 45e place à la poursuite – et cela avec une seule erreur de tir. “Il était clair qu’aucun miracle ne se produirait du jour au lendemain et que je pourrais soudainement courir devant”, a déclaré calmement le Souabe. Mais il était sûr de bouillonner.

En fin de compte pas compétitif en termes de fonctionnement

Lui, l’ancien athlète de classe mondiale avec 26 places sur le podium, a été littéralement démantelé sur la piste par la compétition. Au sprint, il n’a réussi que la 73e manche, deux minutes et demie manquaient à Johannes Thingnes Bö. Dans la poursuite, c’était 15 secondes de plus – bien trop peu pour nos propres prétentions.

Mais en même temps, des faits difficiles expliquent pourquoi il a initialement raté la qualification pour la Coupe du monde en novembre malgré ses problèmes de dos. Ces semaines n’ont “pas été faciles”, a déclaré le Souabe en regardant en arrière, “bien sûr j’ai été déçu”. Mais il est revenu avec de solides courses d’essai et un World Team Challenge très solide.

Il reste à voir comment il fera face au prochain coup bas, assez surprenant. Après avoir totalisé seulement trois premières 20 places, Schempp a raté la qualification pour la Coupe du monde au cours des deux derniers hivers, et la participation à Pokljuka (10 février au 21 février) semble désormais presque impossible. C’est peut-être un revers de trop, même pour un combattant comme Schempp.