Tour de France 2020: Étape 17 du Tour de France en direct: Grenoble – Méribel (Col de la Loze)

Tour de France 2020 Etape 17 du Tour de France

Tour de France 2020 Le Queen Day se dispute sur 170 kilomètres avec deux ports de catégorie spéciale

Les cyclistes se préparent à démarrer cette 17ème étape du Tour de France.

Le Néerlandais du Bahreïn Mclaren a levé le pied en tête du peloton et la pause reste dans les trois minutes et demie par rapport au grand groupe.

Le cycliste allemand de Bora Il a déjà quitté une minute par rapport à la tête de la course et est à deux minutes d’être neutralisé par un peloton dans lequel il est entré Wout poels (Bahreïn-Mclaren) après l’effort de Colbrelli. Il ne reste plus que 30 unités dans le grand groupe.

Le Colombien n’a pas su suivre Bahreïn et perd déjà deux minutes avec le grand groupe. De cette façon, il perd toutes les options pour monter à nouveau sur le podium comme il l’a fait en 2013, 2015 et 2016.

Le cycliste italien de Bahreïn continue avec un rythme très soutenu à la tête du grand groupe et des cyclistes comme Marc Soler, Lutsenko ou Pinaut perdent la trace avec le grand groupe. L’escapade continue de rouler avec un revenu de plus de trois minutes et demie sur le peloton.

Le Français a accéléré le rythme à l’échappée et Kamna a perdu plusieurs mètres en tête de course. Carapaz, Martin et Izagirre parviennent à prendre le volant du pilote Deceunick Quick Step et les quatre avancent avec un revenu de trois minutes et demie sur le grand groupe.

Le pilote colombien Arkea n’arrive pas à suivre le rythme imposé par Bahreïn et perd plusieurs secondes avec le grand groupe. De même, les Allemands de Bora Schachmann, Thibaut Pinot et Cosnefroy perdent également la tête avec un peloton dans lequel il ne reste qu’environ 60 unités.

Marco Haller et Sony Colbrelli sont en tête du grand groupe et accélèrent le peloton. De cette façon, des cyclistes comme Andrey Amador ou Mikel Nieve perdent la corde avec le grand groupe. Roglic grégaire comme Jansen et Tony Martin perd également la corde avec le grand groupe.

L’équipe néerlandaise dirige le grand groupe avec Trek, le Bahreïn-Mclaren et les EAU et la fuite continue de hanter le loyer de six minutes avec lequel elle a commencé La Madeleine. Au cours de ces deux premières heures de course, une vitesse moyenne de 45,9 km / h a été fixée.

Les cinq composantes de la fugue [Richard Carapaz (Ineos Grenadiers), Lennard Kmna (Bora-Hansgrohe), Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step), Gorka Izagirre (Astana Pro Team), Dan Martin (Israel Start-Up Nation)] ils affrontent les premiers mérous de La Madeleine avec un revenu de six minutes par rapport au peloton. Le grand groupe a encore besoin d’environ cinq minutes pour commencer à grimper et les favoris peuvent commencer à déplacer l’arbre dès les premiers kilomètres de ce premier col de catégorie spéciale. Voter!

Avec près de six minutes de différence par rapport au peloton, l’évasion fera face aux premières rampes de La Madeleine. Pendant ce temps, le Jumbo Visma continuer à diriger le grand groupe.

Les cinq cyclistes sur l’évasion n’ont pas réussi à ouvrir plus de cinq minutes et demie de location sur un peloton qui est toujours dirigé par le Jumbo Visma. Derrière l’équipe néerlandaise se trouvent les Emirats Arabes Unis de Pogacar et du Trek de Porte. Dix kilomètres à La Madeleine.

L’escapade formée par Richard Carapaz (Ineos Grenadiers), Lennard Kmna (Bora-Hansgrohe), Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step), Gorka Izagirre (Astana Pro Team), Dan Martin (Israel Start-Up Nation) mars avec un avantage de 5:20 sur le grand groupe, qui continue d’être dirigé par le Jumbo Visma. Moins de 20 kilomètres pour commencer à monter les premières rampes de La Madeleine.

Le coureur colombien Arkea est en queue de peloton à 20 kilomètres de l’arrivée pour s’attaquer aux premières rampes de la Madeleine. Nairo lui-même a déclaré avant la course à notre coéquipier Nacho Labarga que “honnêtement aujourd’hui, je ne me vois pas avec l’intention de faire autre chose que d’endurer et de souffrir”.

Le grand groupe, emmené par le Jumbo Visma, a stoppé le délai de la pause à cinq minutes et il semble qu’ils ne laisseront plus la différence augmenter. Par conséquent, l’arrivée de l’évasion au but est compliquée.

Le cycliste australien n’a vu aucune opportunité de pénétrer dans la pause et a décidé de se faire neutraliser par le grand groupe, qui court déjà à plus de quatre minutes de la pause du jour.

La lutte pour le maillot vert se poursuit entre Sagan et Bennett et cette fois c’est l’Irlandais qui a pu marquer deux points de plus que le Slovaque dans le seul sprint intermédiaire de la journée à La Rochette. Après le 9 de Bennett et 7 de Sagan, le classement des points se poursuit mené par le coureur Deceunick Quick Step avec 278 points, tandis que le sprinter Bora atteint 231 points. Par derrière, Matteo Trentin ajoute 218 points après les six points obtenus dans ce sprint intermédiaire.

L’équipe hollandaise, qui mène le peloton, laisse la place à l’évasion du jour formée par cinq composantes et elles ont déjà réalisé un revenu de plus de trois minutes. On verra combien de temps cela lui permet de prendre le Jumbo Visma en tête de course aujourd’hui après les 16 minutes accordées hier.

Egan Bernal (Ineos Grenadiers) et Stefan Kng (Groupama FDJ) ont décidé de ne pas prendre le départ aujourd’hui. De son côté, le Colombien n’est pas parti après avoir perdu toutes ses options au classement général dimanche dernier au Grand Colombier et n’a pas retrouvé ses bons sentiments lors de la journée de repos de lundi. En revanche, le Suisse s’est retiré de la Grande Boucle pour récupérer et affronter la Coupe du monde contre la montre le week-end prochain.

Richard Carapaz (Ineos Grenadiers), Lennard Kmna (Bora-Hansgrohe), Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step), Gorka Izagirre (Astana Pro Team) et Dan Martin (Israel Start-Up Nation) ils forment la pause de la journée avec près d’une minute d’avance sur un peloton dans lequel Daryl Impey (Mitchelton Scott) vient de partir dans le but de se lier à l’évasion.

L’étape reine du Tour de France débarque avec deux ports de catégorie spéciale tels que Col de la Madeleine (17,1 km à 8,4%) et Col de la Loze (21,5 km à 7,8%), le seul port de cette édition du Tour qui dépasse 2000 mètres d’altitude.

Ce sera le jour pour les dirigeants de déplacer l’arbre et de commencer à déstabiliser Roglic. En l’absence de 80 kilomètres à parcourir, l’enchaînement des deux ports de la catégorie spéciale commencera, où les favoris à la victoire du général devront montrer leurs cartes pour pouvoir approcher le Slovène du Jumbo Visma et conquérir le Tour.

BON MATIN ET BIENVENUE AU TOUR DE FRANCE! Bienvenue dans la meilleure course cycliste du monde dans une journée où les cyclistes se présentent devant l’étape reine de cette édition du Tour de France. Deux colosses comme La Madeleine et le Col de la Loze attendent les coureurs face aux cinq dernières étapes de La Grande Boucle 2020. Une journée qui va bouleverser le classement si des cyclistes comme Pogacar ou Mikel Landa décident de déplacer l’arbre. Une belle journée de vélo nous attend. Es-tu prêt? Nous avons commencé!

.