Tour de France 2020: Le désespoir de Nairo Quintana: “Je ressens de la colère et de la tristesse”

Nairo Quintana sufriendo durante la subida de este domingo al Grand...

Tour de France 2020 Le Colombien a assisté aux médias après son séjour au Grand Colombière

Nairo Quintana souffre lors de l’ascension de ce dimanche au Grand Colombier

Nairo Quintana est venu avec l’ambition de remporter le Tour de France, mais la succession de chutes a laissé des conséquences dans son corps qui ont fini par se cristalliser dans la première étape avec une catégorie spéciale se terminant, quand il a failli 4 minutes et de nombreuses options.

“Je ressens de la colère et de la tristesse”, a assuré le leader Arkea lors de la deuxième journée de repos au pied des Alpes, un jour après un malaise lors de l’ascension vers le Grand Colombier le reléguait à la 9e place du classement général, à plus de 5 minutes du leader, le Primoz Roglic.

Celui de Boyac Il a souffert des trois chutes subies depuis le début de l’épreuve, notamment la dernière, lors de la descente d’un port à plus de 40 kilomètres à l’heure. “Les deux dernières chutes ont été très fortes et la dernière m’a provoqué une réaction allergique avec des ampoules sur tout le corps et beaucoup de douleur. J’y suis depuis trois jours et la douleur continue comme au début”, a assuré Quintana.

Ses options dépendent désormais de la façon dont il se remet physiquement de ces blessures, qui sont également observées dans les côtes, les coudes, le dos, les hanches, mais il promet de continuer à se battre pour remonter au classement général.

“L’objectif est de continuer. On ne sait pas s’il y a un podium ou un ‘top 5’, l’important est de faire un bon général. Malgré toutes mes souffrances, je dois continuer, c’est ce qui m’identifie. Allons très bien pour ça. Tour, chaque jour nous avons très bien fait, mais ce sont des choses que vous ne choisissez pas, elles sont inévitables, cela nous a encore touché », a-t-il déclaré.

Quintana a dit qu’il se sentait “foutu” parce que son ambition était maximale, mais il ne renonce pas à finir le plus haut possible.

Le temps cédé dans le Grand Colombier ne l’exclut pas pour le général, il est donc difficile pour eux de le laisser faire des échappées, comme cela s’est produit l’année dernière, quand il s’est effondré dans le Tourmalet et a fini par gagner à Valloire.

“Mais si je suis en bonne santé je ne resterai pas sans essayer quelque chose, nous irons à Paris et jusqu’au dernier jour de combat”, a-t-il commenté.

Quintana est désormais à plus de 3 minutes et demie de la troisième place, détenue par son compatriote Rigoberto Urn, et bien qu’il y ait de nombreux candidats à ce poste, le Colombien n’exclut pas des faiblesses dans le reste de la course.

Le Colombien reconnaît que les deux Slovènes, Roglic et Tadej Pogacar, deuxièmes du général, sont très forts et estime qu’ils ont eu une meilleure préparation en n’ayant pas à être confinés si longtemps.

De plus, il a souligné que le niveau cette année est plus élevé, car toutes les équipes ont amené leurs meilleurs hommes car il n’y a pas beaucoup de compétition et ils ont hâte de se surpasser pour obtenir des contrats et des commandites pour l’avenir.

Votre directeur sportif, Yvon Ledanois, Il a estimé, pour sa part, que “gagner le Tour est une mission impossible”, en raison de la chute de Nairo et de la force des deux Slovènes, mais il a ajouté que la course “n’est pas terminée” et que son leader ne sera pas satisfait de la troisième position.

“Le moral de l’équipe est bon. Nous sommes arrivés avec de l’ambition et nous continuons à l’avoir. Nous allons essayer de finir le plus haut possible”, a-t-il déclaré. L’espoir est mis sur les étapes alpines, en particulier mercredi prochain, se terminant au Col de la Loze et une étape précédente à travers le Madeleine, les deux seuls sommets de 2000 mètres de l’édition, un terrain sur lequel ils pensent que Quintana pourrait être plus offensif. Le manager d’Arkea, Emmanuel Hubert, pour sa part, a remercié le sacrifice de Quintana dans ces circonstances: “Beaucoup de coureurs dans sa situation auraient abandonné. Il est un guerrier et veut nous faire jouir même s’il souffre.”

.