Tour de France: Étape 13 du Tour de France, en direct aujourd’hui (Châtel Guyon – Puy Mary Cantal)

Etapa 13 del Tour de Francia en directo (Chatel Guyon - Puy Mary...

Tour de France Suivez la minute par minute d’une journée avec sept ports pour les meilleurs grimpeurs

Étape 13 du Tour de France en direct (Châtel Guyon – Puy Mary Cantal)
AFP

Curieuse chute dans le peloton, dans laquelle quatre cyclistes sont allés tout droit dans un virage à droite. Romain Bardet (AG2R) Il a été le coureur le plus pertinent parmi les morts qui, bien qu’il semble blessé, s’est relevé et se bat aux côtés de son équipe pour se réengager avec l’équipe qui a respectueusement ralenti.

Les hommes de Jumbo Visma Ils mettent un point de plus à la course et ils parviennent à réduire l’avantage. Pour vous, et avec quatre ports à monter, où est la victoire? VOTER!

Après plus de deux heures de course et trois montées, la vitesse est toujours très élevée avec 40 kilomètres à l’heure en moyenne. Niveau formidable de ces cyclistes qui semblent relativement détendus et ont un rythme vraiment incroyable.

Sans trop de soucis dans le groupe arrière, dans lequel l’équipe de leader continue de travailler, la différence avec la tête de course est déjà de plus de sept minutes, donc ils abandonnent la victoire d’étape et le seul objectif à être dans les temps du général. Vu le niveau de la fuite, il semble presque impossible que la joie ne soit pas emportée.

Sam Bennett se bat dans la file d’attente du groupe pour ne pas être laissé pour compte et son compagnon et ange gardien Michael Morkov Il lui lance un câble qui donne le rythme.

Situation étrange de Hugh Carthy (l’éducation d’abord) qui semble avoir lâché Madouas. Il faudra être attentif pour savoir s’il s’agissait d’un ordre d’équipe ou que les Britanniques ne pouvaient vraiment pas faire plus dans ce port qu’ils s’apprêtent à couronner.

Les Britanniques de EF Education d’abord et le Français de Groupama-FDJ part au pied du port et abandonne le reste de l’escapade, avec lequel ils ont réalisé un avantage de 35 secondes sur les premières rampes de ce Mont de la stèle. Julian Alaphilippe Il entraîne le groupe de poursuivants sur un terrain qui lui convient parfaitement.

Quand le Monte de la Stele (6,8 kilomètres avec une pente moyenne de 5,7%)Les 17 coureurs de tête, sachant que la grande victoire d’étape va se jouer, sont bien organisés dans les relais même si la situation avec le peloton se stabilise vers 5h30.

De derrière, le Jumbo Visma ils continuent de diriger l’équipe.

Le sprinter australien de Lotto Soudal, ayant remporté sa deuxième étape de cette Tour de France il y a deux jours, il souffre dans les ascensions du Mazizo central.

Il est dans le dernier groupe avec ses compagnons De Buyst et Kluge, en plus de Gibbons (NTT Ciclyng) à 10:13 de la tête de la course et à cinq minutes du peloton, il devra donc souffrir si la course s’accélère pour éviter de tomber dans la perte de contrôle.

Couronné le port de la troisième catégorie, Pierre Rolland (B&B Hotels-Vital Concept) et Warren Barguil (Arka-Samsic) ils ont pris respectivement deux et un point.

Le grand groupe de tête descend déjà vers le prochain grand objectif de second rang dans le Mont de la Stle.

Les 17 cyclistes des deux premiers groupes ont rejoint la troisième catégorie grimper à Col de Guery et une équipe est formée qui si rien ne change radicalement, elle gagnera.

Sur le point de couronner le port, ils jouissent déjà 5:27 avec le peloton, où sont tous les favoris et qui a été réenrôlé Guillaume Martin, troisième au général, qui avait eu un problème mécanique.

Le niveau de l’évasion va être formidable avec des hommes du plus haut niveau. Le groupe sera formé Pavel Sivakov (Ineos Grenadiers), Lennard Kmna (Bora-Hansgrohe), Warren Barguil (Arka-Samsic) Hugh Carthy, Daniel Martnez, Neilson Powless (EF Education First) Nicolas Edet (Cofidis), David de la Cruz (UAE Team Emirates) , Pierre Rolland (B&B Hotels-Vital Concept), Simon Geschke (CCC Team), Marc Soler (Movistar Team), Julian Alaphilippe, Rmi Cavagna (Deceuninck-Quick Step) et Dan Martin (Israel Start-Up Nation)), mais il faudra voir comment ils sont organisés car le futur triomphe d’étape est peut-être là et beaucoup voudront garder leurs forces pour les grandes ascensions qui restent.

Beaucoup d’attention à L’éducation en premier avec trois belles figures pour aujourd’hui puisque le peloton est déjà à presque cinq minutes.

Le tout jeune pilote suisse a finalement remporté hier, après trois tentatives sur ce Tour, sa grande victoire sur la «Grande Boucle». Si vous voulez vous souvenir de la grande victoire de Sunweb, cliquez ici!

Comme nous l’avons déjà dit, la journée d’aujourd’hui est très dure et le peloton devra monter et descendre tout au long de la journée. Le port de troisième catégorie est le prochain point que les cyclistes auront marqué sur leur itinéraire. Bien que la pente moyenne ne soit pas très élevée et se situe dans le 5%, les 7,8 kilomètres ils vont être durs.

Jumbo Visma, qui commandait le peloton à un rythme très soutenu, ils ont maintenant lâché les groupes devant et sont à plus de trois minutes de la tête de course.

Toujours avec tout pour décider de n’avoir gravi que le premier port de la journée dans le Col de Ceyssat, Marc Soler est le représentant espagnol dans le groupe leader. Les cinq protagonistes travaillent dur pour faire durer leur aventure. Le Catalan de MovistarAprès avoir fait beaucoup d’efforts hier, il montre qu’il a plusieurs jambes.

Avant de commencer, mettons en place cette étape 13 du Tour de France. Simon Geschke (équipe CCC), Marc Soler (équipe Movistar), Julian Alaphilippe, Rmi Cavagna (Deceuninck-Quick Step) et Dan Martin (Israel Start-Up Nation) Ils ont réussi à assurer une évasion de haut niveau qui est maintenant à 1:25 du peloton.

Derrière eux se trouvent jusqu’à deux groupes de poursuivants espacés respectivement de 53 secondes et 1 minute. Dans ce dernier groupe, il existe également des noms bien connus tels que Pavel Sivakov (Ineos Grenadiers), David de la Cruz (UAE Team Emirates), Lennard Kmna (Bora-Hansgrohe), Benot Cosnefroy, Nans Peters (Ag2r La Mondiale), Thibaut Pinot (Groupama), Carlos Verona (Movistar Team) ou Gorka Izaguirre (Astan), parmi les noms espagnols.

Enfin, dans le peloton, le reste des favoris

Étape pour attraper le pop-corn et asseoir pour profiter d’un total de sept ports, parmi lesquels la grande montée finale jusqu’à Puy Mary Cantal, où se situe le but après un dernier effort de 5,4 kilomètres avec une pente moyenne de 8,1%.

Bonjour et bienvenue sur le Tour de France! Bienvenue à la meilleure course cycliste du monde un jour de crise cardiaque. Es-tu prêt? Nous avons commencé!

.