TSG 1899 Hoffenheim ne veut pas se plaindre: “Grande réaction montrée”

TSG 1899 Hoffenheim ne veut pas se plaindre: "Grande réaction montrée"

Le club de Bundesliga TSG Hoffenheim s’est retiré de l’affaire respectueusement en raison de l’urgence de Corona, mais n’a pas surmonté la crise.

Après les innombrables coups au cou ces derniers jours, Sebastian Hoeneß a brisé le défi. “Nous avons des tests positifs, une quarantaine et des revers mentaux derrière nous. Évidemment, il est difficile d’obtenir l’égalisation dans les temps d’arrêt”, a déclaré l’entraîneur du TSG Hoffenheim après le trépidant 3: 3 (1: 2) contre VfB Stuttgart: “Mais nous prendrons cela aussi.”

En fait, TSG a dû faire face à beaucoup de choses autour du derby du Bade-Wurtemberg. L’urgence Corona, la première mi-temps faible, le second tour fort, la victoire ludique en combinaison avec la sortie manquée de la crise ont mis à l’épreuve la résilience de toutes les personnes impliquées.

“Finalement, il y avait un petit quelque chose qui nous arrivait. J’ai dû prendre une profonde inspiration après le coup de sifflet final”, admit franchement Hoeneß: “J’espérais que nous prendrions les trois points imprévisibles avec nous pendant cette période difficile.”

L’espoir a disparu à la troisième minute du temps d’arrêt lorsque Marc-Oliver Kempf a marqué un point pour le Souabe avec son but. Il se passait déjà beaucoup de choses au jeu des fantômes à Sinsheim. Outre Kempf, Nicolas Gonzalez (18e) et Silas Wamangituka (27e) se sont affrontés pour l’étonnamment fort Stuttgart, qui n’a pas perdu en sept matches.

Dans le hit sud de samedi contre le Bayern Munich, le VfB a dû se passer du dernier Gonzalez exceptionnel. L’Argentin sera absent pendant plusieurs semaines avec un ligament du genou déchiré.

Pour Hoffenheim, Christoph Baumgartner (16e), Ryan Sessegnon (48e) avec son premier but en Bundesliga et Andrej Kramaric avec un penalty (71e) ont réussi. Néanmoins, la course négative du Kraichgauer continue.

En attendant six matches sans victoire, l’équipe d’Hoffenheim n’a marqué que deux points, depuis le succès furieux contre le Bayern fin septembre (4-1), le TSG attendait un trois points.

Cependant, le creux est étroitement lié à la pandémie. Avec un total de neuf professionnels testés positifs, le club est en tête de la liste COVID-19 de la ligue. L’équipe d’Hoffenheim n’est revenue sur le terrain d’entraînement que lundi après une quarantaine d’équipe de plusieurs jours. Sept professionnels, un superviseur et un membre de l’équipe d’entraîneurs ont été infectés pour la dernière fois par le virus.

Le prochain test est imminent pour Hoffenheim

Les malades Kevin Vogt, Sebastian Rudy, Robert Skov, Jacob Bruun Larsen, Munas Dabbur, Ishak Belfodil et Sargis Adamjan étaient portés disparus contre Stuttgart. De plus, Hoeneß a dû se passer du capitaine Benjamin Hübner, Ermin Bicakcic, Konstantinos Stafylidis et Pavel Kaderabek. De plus, le vice-champion du monde Kramaric était de retour sur le terrain pour la première fois en octobre après avoir survécu à son infection.

Néanmoins, les Kraichgauer ne veulent pas se plaindre. “L’équipe a montré une grande réaction malgré l’adversité”, a déclaré Hoeneß: “Et la seconde période a montré que nous acceptons la situation et que nous ne nous rendons en aucune façon.” Le directeur sportif Alexander Rosen a également félicité les professionnels, les entraîneurs novices et tous les employés pour leur attitude pendant cette période exigeante: “Cela me rend très fier.”

Le prochain test est imminent. Jeudi, Hoffenheim peut faire sa première entrée en huitièmes de finale d’une compétition de Coupe d’Europe en Ligue Europa à Slovan Liberec, mais le déplacement en République tchèque n’est pas sans problèmes.

Enfin, l’épidémie corona a commencé après le match aller (5-0), au cours duquel Liberec a dû se passer de 15 joueurs testés positifs. Cependant, Rosen a fermement rejeté les spéculations qui établiraient un lien avec les Tchèques.