“Un cauchemar” – Hertha embarras à Braunschweig

"Un cauchemar" - Hertha embarras à Braunschweig

La première manche de la DFB Cup a également connu sa première surprise. Lors d’une soirée de coupe de haut niveau, les capitales se sont embarrassées à l’Eintracht et éliminées.

Série de photos avec 30 images

Le faux départ de la nouvelle saison de football est parfait pour Hertha BSC. Après une préparation pleine de problèmes de personnel et de faillites de test-match, l’ambitieux club de Bundesliga de Berlin s’est également envolé de la Coupe DFB de manière spectaculaire 4: 5 (2: 3) en deuxième division promue Eintracht Braunschweig vendredi soir. 500 spectateurs ont été admis au stade Eintracht conformément à l’ordonnance Corona de Basse-Saxe – mais au vu de la dramaturgie de ce match, ils ont fait un bruit de plusieurs milliers de fois.

“Un match de cauchemar”, a déclaré le nouveau gardien de but de Hertha Alexander Schwolow dans une interview avec Sky. “Tout a mal tourné qui peut mal tourner. C’était terrible, une catastrophe pour nous. Braunschweig a frappé aujourd’hui comme la glace et a eu beaucoup de chance.”

Les ex-syndiqués ont marqué quatre buts à Braunschweig

Quatre des cinq buts de Braunschweig ont été marqués par d’anciens joueurs du rival berlinois du Hertha, le 1. FC Union. Il y avait aussi un but contre son camp par Maximilian Mittelstädt. Le milieu offensif Martin Kobylanski, qui a marqué il y a seulement deux mois 18 buts en troisième division pour revenir en deuxième division, s’est rencontré à trois reprises. Cette fois, il a converti un coup franc de 25 mètres après 63 secondes. Ses buts deux et trois sont ensuite tombés au pire moment possible du point de vue de Hertha.

A 3-2 peu de temps avant la pause (44e) Kobylanski a frappé une marge après un penalty qu’il a raté. À ce stade, Hertha venait de combler un déficit précoce 2-0, car Dodi Lukebakio (23e) et Matheus Cunha (29e) ont répondu à l’accident de Mittelstädt (17e) en seulement douze minutes.

“Nous avons fait preuve de moralité”

En seconde période, Kobylanski a riposté encore plus vite: le premier Peter Pekarik (65e) a réussi à égaliser à nouveau. Mais à peine deux minutes plus tard, il était de nouveau 4: 3 (67e) par l’homme qui n’a pas pu s’imposer lors de la saison 2014/15 avec les Unionern. “Nous avons montré notre moral, toujours après avoir égalisé ou lorsque Hertha a marqué un but, nous nous sommes améliorés”, a déclaré Kobylanski.

Prêté par Suleiman Abdullahi, un autre ex-iron man a même fait 5: 3 (73e), mais ce spectacle n’était pas encore décidé. Lukebakio a de nouveau fait remonter Hertha (83e). En fin de compte, ce qui a été confirmé lors de cette soirée de coupe, c’est ce qui a été précédemment vu lors des matchs amicaux contre l’Ajax Amsterdam (0: 1), le PSV Eindhoven (0: 4) et le Hamburger SV (0: 2): cette équipe de Berlin est malgré le Les dépenses de plusieurs millions de votre investisseur Lars Windhorst sont depuis longtemps compilées et importées.

Les défenseurs réguliers Dedryck Boyata (blessé) et Jordan Torunarigha (suspendu) étaient absents vendredi, tout comme l’avant-centre Krzysztof Piatek. Il était sur la route avec l’équipe nationale polonaise jusqu’au début de cette semaine et est entré en quarantaine après son retour. Des supporters de longue date tels que Vedad Ibisevic, Salomon Kalou ou Per Skjelbred ne sont plus là, mais les renforts nécessaires en attaque et en milieu de terrain n’ont pas encore été engagés. Avant le premier match de Bundesliga au Werder Brême, ce sont beaucoup de problèmes pour l’entraîneur Bruno Labbadia.

Mayence 05 a lutté contre les équipes régionales de la ligue

FSV Mainz 05 a eu du mal à se qualifier pour le deuxième tour de la Coupe DFB. Dans le 5: 1 (0: 1) face à la quatrième division TSV Havelse, le club de Bundesliga a refusé une disgrâce vendredi soir devant 1000 spectateurs uniquement en phase finale. Noah Plume a amené la Basse-Saxe, qui avait échangé ses droits à la maison, à la 17e minute en tête. Jean-Philippe Mateta avec un pack de trois à la 57e, 79e et 90e minutes ainsi qu’Adam Szalai (77e) et le remplaçant Robin Quaison (86e) ont tourné le jeu pour le favori peu convaincant.

.