Une compensation de plusieurs millions après le “no-show” de Cristiano Ronaldo

Une compensation de plusieurs millions après le "no-show" de Cristiano Ronaldo

Le “no-show” de la superstar Cristiano Ronaldo en juillet dernier lors d’un match test de son club Juventus Turin en Corée du Sud a des conséquences de plusieurs millions pour l’agence événementielle.

Un tribunal de Séoul a ordonné vendredi d’importants paiements d’indemnisation. Le promoteur The Fasta doit rembourser la moitié du prix des billets pour les 65 000 spectateurs du stade.

Les chiffres de l’indemnisation devraient donc s’élever à deux bons millions d’euros. Le revenu estimé de la vente de billets a été estimé à environ 4,5 millions d’euros.

Les fans ont acheté les billets convoités dans l’espoir de voir en direct le quintuple footballeur mondial du Portugal.

Mais le champion d’Europe n’était assis sur le banc que malgré une garantie contractuellement négociée d’au moins 45 minutes, officiellement à cause de problèmes musculaires. La déception parmi les spectateurs dans le stade à guichets fermés a été d’autant plus grande.

“S’il avait joué au moins dix minutes, tout le monde serait rentré chez lui heureux”, écrivait à l’époque le plus grand portail web sud-coréen “Navy”. Le processus s’est ensuite transformé en une question politique, même des personnalités éminentes du pays asiatique sont intervenues dans le conflit.