Wolfsburg croit au revirement contre Donetsk

Wolfsburg croit au revirement contre Donetsk

Un duel de Coupe d’Europe qui dure près de cinq mois: cela ne s’est jamais produit dans le football. Le 12 mars, le VfL Wolfsburg a perdu le premier tour à élimination directe de la Ligue Europa contre le Shakhtar Donetsk.

Aujourd’hui (18 h 55), le deuxième match contre les champions ukrainiens a lieu au stade olympique de Kiev. Après la pause obligatoire de Corona, les “Wolves” sont le premier club de Bundesliga à être à nouveau défié dans une compétition internationale.

VfL peut même bénéficier de la pandémie corona et de ses effets dans ce cas particulier. Parce que lors du match aller à Wolfsburg, la Basse-Saxe était parfois techniquement et ludiquement inférieure aux Ukrainiens, qui ont commencé avec huit Brésiliens.

Lors d’un match retour à peine sept jours plus tard, presque personne n’aurait cru à un virage. Mais cela a changé au cours des dernières semaines. Donetsk a perdu son rythme et Wolfsburg a même eu une motivation supplémentaire pour tourner à nouveau ce huitième de finale avec le début de la phase finale de la Ligue Europa dans quatre villes allemandes.

Glasner: voyez le tournoi comme une opportunité

“Nous voulons voir le tournoi de la Ligue Europa comme une opportunité et nous présenter sur la scène internationale”, a déclaré l’entraîneur du VfL Oliver Glasner avant le vol pour l’Ukraine. “Le VfL Wolfsburg n’était pas si souvent en quarts de finale d’une compétition européenne. Même en tant que joueur ou entraîneur, vous n’avez pas cela chaque année.”

D’autant qu’il pourrait y avoir un duel allemand lors de cette finale à Gelsenkirchen mardi prochain – si le VfL et l’Eintracht Francfort se qualifient pour cela cette semaine. La tâche des Hessen jeudi après leur débâcle 0-3 au match aller contre le FC Bâle est encore plus difficile que le match retour de Wolfsburg contre Donetsk.

Même si l’on tient compte du fait qu’après le test corona positif avec Kevin Mbabu, le départ de Robin Knoche, la suspension carton jaune de Renato Steffen et les blessures de l’amiral Mehmedi, Paulo Otavio et William, seuls 13 joueurs extérieurs de son équipe d’origine sont encore disponibles à Kiev. supporter.

“L’important est que nous ayons une chance. Et cela doit être dans nos têtes”, a déclaré le milieu de terrain Maximilian Arnold.

.